L’in­no­va­tion à Pu­dong dans la nou­velle ère

China Today (French) - - SOMMAIRE -

En 1990, Wei Gen­sheng, ou­vrier du bâ­ti­ment alors âgé de 36 ans, s’ins­talle à Pu­dong (une zone si­tuée à l’est de la ri­vière Huang­pu, à Shan­ghai) pour des rai­sons pro­fes­sion­nelles. Cette an­née­là, le gou­ver­ne­ment chi­nois a en ef­fet of­fi­ciel­le­ment dé­cla­ré l’ex­ploi­ta­tion et l’ou­ver­ture de Pu­dong, fai­sant de cette zone une zone pion­nière de la ré­forme et de l’ou­ver­ture de la Chine.

Au­jourd’hui, Wei Gen­sheng est âgé de 64 ans. La vue des gratte-ciel de Pu­dong à la construc­tion des­quels il a par­ti­ci­pé le rem­plit de fier­té et de joie. De­puis 28 ans, il est té­moin du pro­grès de Pu­dong, sym­bole de la ré­forme et de l’ou­ver­ture de la Chine.

En 28 ans, Pu­dong, au­tre­fois consti­tuée de champs, s’est trans­for­mée en un quar­tier mo­derne qui re­groupe plu­sieurs fonc­tions et qui pos­sède tous les fac­teurs de pro­duc­tion. Son PIB est pas­sé de 6 mil­liards de yuans à 965,1 mil­liards de yuans en 2017, soit un tiers du PIB to­tal de Shan­ghai ; ses re­cettes pu­bliques se sont mul­ti­pliées par 357, pas­sant de 1,1 mil­liard de yuans à 393,8 mil­liards de yuans. La pro­duc­tion in­dus­trielle s’est quant à elle mul­ti­pliée par 57, pas­sant de 17,6 mil­liards de yuans à 1 022,8 mil­liards de yuans. Pu­dong est ain­si de­ve­nue le sym­bole de la ré­forme et de l’ou­ver­ture chi­noises et une mi­nia­ture de la mo­der­ni­sa­tion de Shan­ghai.

Après l’en­trée dans la nou­velle ère, des pro­jets stra­té­giques na­tio­naux, tels que la zone de libre-échange et le centre de l’in­no­va­tion scien­ti­fique, ont été mis en ap­pli­ca­tion à Pu­dong. L’ex­ploi­ta­tion et l’ou­ver­ture de Pu­dong s’ap­pro­fon­dissent sur ce nou­veau point de dé­part.

Les ré­sul­tats du dé­ve­lop­pe­ment de Pu­dong at­tirent de plus en plus l’at­ten­tion du monde. Pu­dong, ou­verte sur le monde, es­saie de créer un en­vi­ron­ne­ment des af­faires plus at­trac­tif et plus com­pé­ti­tif. Ac­tuel­le­ment, Pu­dong compte en­vi­ron 30 000 en­tre­prises à ca­pi­taux étran­gers, les sièges ré­gio­naux de 281 mul­ti­na­tio­nales et 230 centres de R&D à ca­pi­taux étran­gers. La va­leur des tran­sac­tions sur son mar­ché fi­nan­cier ar­rive en tête du clas­se­ment mon­dial. Le ton­nage du port de Shan­ghai, no­tam­ment grâce aux ports de Wai­gao­qiao et de Yang­shan, est ar­ri­vé en tête du clas­se­ment mon­dial des ports pen­dant 8 an­nées consé­cu­tives. Le vo­lume du tran­sport de mar­chan­dises de l’aé­ro­port in­ter­na­tio­nal de Pu­dong s’est clas­sé au 3e rang mon­dial pen­dant 10 an­nées consé­cu­tives. En 2013, la pre­mière zone de li­breé­change a été créée à Pu­dong, consti­tuant une nou­velle fe­nêtre de l’ou­ver­ture de la Chine.

Zhang­jiang est un parc tech­no­lo­gique, mais aus­si un centre de l’in­no­va­tion chi­noise d’in­fluence mon­diale. À l’heure ac­tuelle, ce parc réunit des ex­perts en in­no­va­tion de re­nom­mées in­ter­na­tio­nales, des équipes mul­ti­na­tio­nales de R&D, en­vi­ron 20 000 en­tre­prises scien­ti­fiques et un grand nombre d’en­tre­prises li­cornes chi­noises. Des in­no­va­tions scien­ti­fiques et tech­no­lo­giques telles que le sa­tel­lite de com­mu­ni­ca­tion quan­tique et l’avion gros por­teur C919 ont vu le jour, créant des conglo­mé­rats d’in­dus­tries per­for­mantes comme la bio­mé­de­cine, les cir­cuits in­té­grés, les équi­pe­ments haut de gamme et l’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle.

Pu­dong, dont le dé­ve­lop­pe­ment est axé sur la qua­li­té, place l’homme au centre de ses pré­oc­cu­pa­tions et es­saie d’ac­croître le confort de la ville et le bien-être de sa po­pu­la­tion. La zone compte à l’heure ac­tuelle plus de 100 000 étran­gers ve­nant de dif­fé­rents pays du monde, et 5,5 mil­lions d’ha­bi­tants ve­nant des quatre coins de la Chine. L’af­flux de res­sources mon­diales et d’ex­perts du monde en­tier a créé une cul­ture à mul­tiples fa­cettes.

En co­opé­ra­tion avec Pu­dong, de nom­breux éta­blis­se­ments d’édu­ca­tion ayant une ré­pu­ta­tion in­ter­na­tio­nale ont ou­vert des branches à Pu­dong, comme Wel­ling­ton Col­lege In­ter­na­tio­nal, Har­row School, New York Uni­ver­si­ty, etc. Des éta­blis­se­ment mé­di­caux à ca­pi­taux étran­gers comme Uni­ted Fa­mi­ly Heal­th­care et Shan­ghai To­wa­ko Hos­pi­tal se sont im­plan­tés à Pu­dong et la zone abrite éga­le­ment des quar­tiers in­ter­na­tio­naux comme Biyun et Lia­nyang. L’in­ter­na­tio­na­li­sa­tion est une par­ti­cu­la­ri­té de Pu­dong.

Les zones pi­lotes tirent le dé­ve­lop­pe­ment de l’en­semble. Voi­là ce que la ré­forme et l’ou­ver­ture de la Chine en­seignent de­puis plus de 40 ans. Pu­dong fait par­tie des zones pi­lotes, mais est éga­le­ment de­ve­nue un exemple du dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique chi­nois de qua­li­té.

Au­jourd’hui, Wei Gen­sheng est à la re­traite. Son fils est dé­jà ma­rié et père d’un gar­çon. « Je ra­conte sou­vent à mon pe­tit-fils l’his­toire de ces gratte-ciel et de l’ou­ver­ture et de l’ex­ploi­ta­tion de Pu­dong, tout comme je le fai­sais au­tre­fois avec mon fils. Le dé­ve­lop­pe­ment de Pu­dong au cours de ces 28 der­nières an­nées est un vé­ri­table mi­racle pour le monde. Et dans les 28 pro­chaines an­nées, nos trois gé­né­ra­tions se­ront té­moins d’un nou­veau mi­racle à Pu­dong », pré­voit Wei Gen­sheng.

Les ré­sul­tats du dé­ve­lop­pe­ment de Pu­dong at­tirent de plus en plus l’at­ten­tion du monde.

Newspapers in French

Newspapers from China

© PressReader. All rights reserved.