Ka­rim Mo­te­leb Al­qu­ri­ty : as­cen­sion ful­gu­rante

Al Ahram Hebdo - - Arts -

Qui connais­sait, il y a quelques an­nées, le nom d’Al­qu­ri­ty ? Il est vrai que ce pa­tro­nyme n’est pas le plus fa­cile à re­te­nir, Mo­te­leb était plus ai­sé mais le nom d’ar­tiste se­ra dé­sor­mais Al­qu­ri­ty (pro­non­cez Al­qu­ri­ty), ain­si qu’il signe ses oeuvres. Ré­com­pen­sé au der­nier Sa­lon des jeunes, ex­po­sé à la Ga­le­rie Mas­sar et sé­lec­tion­né pour re­pré­sen­ter l’Egypte (avec Hél­mi Al-Tou­ni, Mo­ha­mad Rad­wane, Kha­led Ha­fez et Amal Qé­nawy), ce jeune ar­tiste de 28 ans, di­plô­mé de la fa­cul­té de Hé­louan, opère de­puis deux ans une per­cée qui ne passe pas in­aper­çue.

Ses oeuvres, à l’as­pect luxueux, évoquent prin­ci­pa­le­ment sol­dats ou po­li­ciers sur les­quels traîne une odeur de ba­roque. Oc­cu­pant une place de choix au Pa­lais des arts, son der­nier triptyque pour­suit la même ligne ar­tis­tique que ses oeuvres pré­cé­dentes, loin de pas­ser in­aper­çu aux yeux des vi­si­teurs. En aug­men­tant la taille de ses ou­vrages, Al­qu­ri­ty s’offre une vi­si­bi­li­té ac­crue (les grands ou­vrages res­tent rares sur la scène cai­rote) tout en col­lant da­van­tage aux be­soins de ses thèmes. La ri­chesse qui émane de ses oeuvres est liée tant à la tech­nique qu’aux su­jets. Les pan­neaux, tout en noir et or, re­cou­verts d’une plaque trans­pa­rente comme pour ac­cen­tuer la vo­lon­té de pro­té­ger ce qu’ils ren­ferment, laissent per­ce­voir un autre monde im­pré­gné tant de my­tho­lo­gie que de souf­france. L’art est un co­con qui s’abîme au contact de l’air. Les sol­dats, cou­pés de la réa­li­té, se déshu­ma­nisent, abri­tés sous une ber­gère Louis XV sur la­quelle ils ne s’as­soi­ront ja­mais.

Si bien des formes, bien des traits et des vi­sages sont en­core mal­adroits, si le style manque de force et l’en­semble de fi­ni­tions, les créa­tions d’Al­qu­ri­ty ren­ferment une force tran­quille, une al­liance sa­vou­reuse d’an­goisse et de sé­ré­ni­té. Fas­tueux, os­ten­ta­toires, brillants par leur as­pect, les ta­bleaux d’Al­qu­ri­ty s’ins­crivent plei­ne­ment dans la jeune veine ar­tis­tique émer­gente de ces der­nières an­nées

Luxe et an­goisse.

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.