agab, lors ue le han­di­cap de­vient une force

Al Ahram Hebdo - - Mode De Vie -

DANS

la ville de Mi­nya, en Hau­teE­gypte, Ra­gab me­nait un train de vie calme et pai­sible. Is­su d’une fa­mille mo­deste, Ra­gab avait des rêves mi­nimes dans la vie. Etant non­voyant, on lui a ap­pris très jeune à ac­cep­ter son sort en si­lence et à se conten­ter de ce que la vie pou­vait lui of­frir. Par­tout, on le trai­tait de ci­toyen de se­conde classe. « Même à l’école, alors que mon rêve était de m’ins­crire en sec­tion sciences, on m’a in­for­mé que les aveugles n’y sont pas au­to­ri­sés et doivent suivre la sec­tion lettres. Et ce parce qu’ils ne peuvent pas, après le bac, étu­dier dans une fa­cul­té de mé­de­cine ou d’in­gé­nie­rie, vu leur han­di­cap » . De dé­cep­tion en dé­cep­tion, Ra­gab a com­pris que ce­la ne ser­vait à rien de se ré­vol­ter, puis­qu’il ne peut pas chan­ger les choses. Mais il igno­rait que ses ta­lents al­laient le trans- for­mer. Une image de lui-même qu’il n’avait pas en­core dé­cou­verte. Tout s’est pas­sé par ha­sard lorsque son por­table est tom­bé en panne. Il s’agit de son seul contact avec le monde ex­té­rieur, sur­tout qu’il est équipé du ser­vice ver­bal qui lui per­met d’en­tendre les nu­mé­ros et les mes­sages et de trans­for­mer toute in­for­ma­tion en­re­gis­trée dans le por­table en son. Il s’est adres­sé aux ate­liers de ré­pa­ra­tion mais on lui a dit qu’il fal­lait chan­ger son pro­ces­seur qui coûte en­vi­ron 700 L.E. ou ache­ter un nou­veau por­table. Ne pou­vant pas se per­mettre de dé­pen­ser une telle somme, il a dé­ci­dé de se pen­cher lui­même sur la dé­cou­verte de ce pe­tit ap­pa­reil et le ré­pa­rer. Il a tout lu sur les com­po­sants du por­table et les pièces de re­change, les ma­tières qui peuvent ser­vir à ré­pa­rer le pro­ces­seur sans être obli­gé de le chan­ger. Il a ef­fec­tué une sé­rie de ré­ac­tions chi­miques et a dé­cou­vert que l’usage de l’acide sul­fu­rique di­lué avec de l’acide chlor­hy­drique, en pro­por­tions bien dé­ter­mi­nées, peut fixer cette pe­tite pièce. Cette tech­nique per­met de ré­duire le coût de la ré­pa­ra­tion de 88 %. « J’étais bien dé­ter­mi­né à al­ler jus­qu’au bout. Car je sa­vais que des mil­liers de per­sonnes non­voyantes comme moi ne pou­vaient pas se sé­pa­rer de cette nou­velle tech­no­lo­gie. Et si leur por­table tombe en panne, elles se re­trouvent iso­lées du monde ».

Une fois son ex­pé­rience ter­mi­née, Ra­gab dé­cide de mon­trer les ré­sul­tats à des ex­perts pour connaître leur avis. L’idée a tel­le­ment eu de suc­cès qu’elle a per­mis à Ra­gab d’ob­te­nir le prix d’ex­cel­lence scien­ti­fique cette an­née à la Bi­blio­thèque d’Alexan­drie. Son in­ven­tion a été qua­li­fiée comme pra­tique et éco­no­mique à la fois. Au­jourd’hui, Ra­gab compte se consa­crer à ses ex­pé­riences et dé­sire s’at­ta­quer à d’autres do­maines. Il com­men­ce­ra par lan­cer un pe­tit pro­jet à Mi­nya où il va of­frir ses ser­vices à des prix mo­destes aux ha­bi­tants de la ville. Il n’ac­corde plus d’im­por­tance à ceux qui consi­dèrent qu’il n’était pas apte à faire des études de sciences. Car, ce jeune étu­diant a réa­li­sé qu’il existe mille et une as­tuces pour exau­cer ses rêves

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.