Sa­leh s’agrippe

Al Ahram Hebdo - - Monde Arabe - Ma­ha Salem

COMME PRÉ­VU, le pré­sident yé­mé­nite Ali Ab­dal­lah Sa­leh a ré­af­fir­mé son in­ten­tion de ne pas cé­der le pou­voir, près de deux mois après le dé­but de la contes­ta­tion qui exige avec in­sis­tance son dé­part. « Nous sommes tou­jours là, so­lides comme un roc, et nous ne se­rons pas ébran­lés par les évé­ne­ments », a dé­cla­ré M. Sa­leh de­vant des no­tables, af­fir­mant ain­si qu’il n’était pas dis­po­sé à lâ­cher les rênes d’un pou­voir qu’il dé­tient de­puis 32 ans.

S’adres­sant di­manche à une réunion du Co­mi­té cen­tral de son par­ti, le Con­grès Po­pu­laire Gé­né­ral (CPG), M. Sa­leh a in­di­qué qu’il avait en vain fait des conces­sions à ses dé­trac­teurs pour épar­gner au Yé­men une guerre ci­vile. « Dé­sor­mais, il n’y au­ra plus de conces­sions », a-t-il dit. Il fai­sait ain­si ré­fé­rence à la dé­fec­tion de l’homme fort de l’ar­mée, le gé­né­ral Moh­sen Ali Al-Ah­mar, qui a ral­lié la contes­ta­tion. Une ten­ta­tive de ré­con­ci­lia­tion entre Sa­leh et Al-Ah­mar a eu lieu ré­cem­ment, mais elle s’est sol­dée par un échec. De­puis le dé­but des troubles, M. Sa­leh a pro­cé­dé à plu­sieurs re­plis : il a an­non­cé qu’il ne se re­pré­sen­te­rait pas en 2013, à la fin de son man­dat à la pré­si­dence. Il a en­suite dé­mis le gou­ver­ne­ment, puis il a pro­po­sé l’élec­tion avant la fin de l’an­née d’un nou­veau Par­le­ment et de son suc­ces­seur. Mais même cette der­nière conces­sion, une exi­gence de l’op­po­si­tion, a été in­suf­fi­sante pour cal­mer les ap­pels à sa dé­mis­sion im­mé­diate. Sa­leh a af­fir­mé que des concer­ta­tions étaient en cours pour opé­rer une tran­si­tion pa­ci­fique du pou­voir, mais qu’elles ne de­vaient pas conduire à la mise en place d’une dic­ta­ture mi­li­taire.

Outre le dé­part du pré­sident, de ses en­fants et cou­sins qui di­rigent des uni­tés mi­li­taires et po­li­cières, les protestataires ré­clament aus­si « un Con­seil na­tio­nal de tran­si­tion » et « une nou­velle Cons­ti­tu­tion ins­ti­tuant un ré­gime par­le­men­taire à sou­mettre à ré­fé­ren­dum dans un dé­lai de trois mois ». Le bu­reau po­li­tique du CPG s’est réuni sous la pré­si­dence de M. Sa­leh, pour « pas­ser en re­vue les po­si­tions obs­ti­nées du par­ti Al-Is­lah (is­la­miste) et de ses al­liés qui ont fer­mé la porte du dia­logue et ont cher­ché l’es­ca­lade ».

Iso­lé, Sa­leh a per­du le sou­tien d’une par­tie de l’ar­mée, de puis­santes tri­bus et d’im­por­tants di­gni­taires re­li­gieux.

Des contacts pour or­ga­ni­ser une sor­tie de M. Sa­leh ont échoué, se­lon des sources po­li­tiques. L’une des for­mules en­vi­sa­gées consis­tait en un trans­fert du pou­voir à un con­seil pré­si­den­tiel de cinq membres, dont le gé­né­ral de pre­mier plan, Ali Moh­sen AlAh­mar.

Ab­dal­lah me­nace Pour je­ter l’ef­froi dans le coeur de la com­mu­nau­té in­ter­na­tio­nale, le pré­sident Sa­leh a es­sayé de mettre à jour le rôle d’Al-Qaë­da dans son pays.

Ce­pen­dant, de vio­lents ac­cro­chages ont op­po­sé di­manche l’ar­mée yé­mé­nite à des membres pré­su­més d’Al-Qaë­da, qui ont réus­si à prendre le contrôle d’une ville au Sud, un bas­tion du ré­seau ex­tré­miste, a in­di­qué un res­pon­sable des ser­vices de sé­cu­ri­té. En ré­ac­tion à ces ac­cro­chages, un chef de l’op­po­si­tion su­diste, Ali Mo­ha­med Al-Sab­di, un gé­né­ral à la re­traite, a ac­cu­sé M. Sa­leh d’en­cou­ra­ger AlQaë­da à étendre son in­fluence dans le Sud, pour faire croire à l’Oc­ci­dent que sans lui, le chaos pré­vau­dra au Yé­men. « Il a don­né des di­rec­tives à cer­taines uni­tés mi­li­taires dans la pro­vince d’Abyane pour qu’elles re­mettent leurs armes à des élé­ments d’Al-Qaë­da », ex­plique M. Sab­di dans un com­mu­ni­qué. Et d’af­fir­mer que le pré­sident Sa­leh en­tend ain­si aver­tir la com­mu­nau­té in­ter­na­tio­nale qu’Al-Qaë­da est une al­ter­na­tive à son ré­gime.

Par ailleurs, le se­cré­taire amé­ri­cain à la Dé­fense, Ro­bert Gates, a re­con­nu di­manche que la chute de M. Sa­leh ou son rem­pla­ce­ment par un gou­ver­ne­ment plus faible po­se­rait un vrai pro­blème pour les Etats-Unis dans la lutte contre AlQaë­da

Avec le sou­tien d’une par­tie de l’ar­mée, les Yé­mé­nites pour­suivent leurs ma­ni­fes­ta­tions.

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.