Un monde arabe en ébul­li­tion

Al Ahram Hebdo - - Opinion - Al-Ah­ram Heb­do

Li­bye, Yé­men, Syrie, Bah­reïn. De­puis plu­sieurs mois, la ré­vo­lu­tion gronde dans le monde arabe. Ce­la a com­men­cé par la Tu­ni­sie, sui­vie de l’Egypte. Ces deux pays ont presque re­con­quis leur li­ber­té avec la chute des ré­gimes op­pres­sifs qui ré­gnaient. A l’heure ac­tuelle, on est à l’heure des rè­gle­ments de comptes et les nou­velles se suivent concer­nant les actes d’ac­cu­sa­tion dont les ty­rans sont l’ob­jet.

Même les plus grosses têtes vont tom­ber. Par exemple, en Egypte on évoque les ac­cu­sa­tions contre le pré­sident dé­chu et son mi­nistre de l’In­té­rieur.

Mais c’est tout le monde arabe fi­na­le­ment qui se ré­veille, se­couant les dé­cen­nies d’in­jus­tice et de mau­vaise ges­tion.

L’exemple le plus pa­tent et le plus dur est ce­lui de la Li­bye. Ce pays gou­ver­né par un ty­ran san­gui­naire est au­jourd’hui en état de guerre ci­vile qui a don­né lieu à une in­ter­ven­tion du Con­seil de sé­cu­ri­té et de la Ligue arabe, pous­sant les pays oc­ci­den­taux à in­ter­ve­nir mi­li­tai­re­ment, de quoi ré­veiller les craintes d’un nou­vel Iraq.

Le pro­blème le plus dur est que le cri­mi­nel Kadha­fi échappe un peu au crime qu’il a com­mis en pré­ten­dant que l’in­gé­rence étran­gère a pro­vo­qué désordre et in­sta­bi­li­té. Certes, per­sonne n’est dupe de telles pré­ten­tions, mais il y a une dif­fi­cul­té à voir la ques­tion ré­glée pro­chai­ne­ment. Il est évident que le ré­gime va tom­ber. C’est la lo­gique d’une si­tua­tion et d’un mé­ca­nisme in­évi­table, même s’il de­vra prendre des an­nées.

La si­tua­tion au Yé­men est toute aus­si pa­reille. Le peuple ma­ni­feste et tombe en mar­tyr. Le chef de l’Etat, lui, tente de se dé­ro­ber des res­pon­sa­bi­li­tés, mais aus­si une chose est sûre, les Yé­mé­nites vont re­con­qué­rir leurs droits.

Il est dif­fi­cile, en ef­fet, que l’on échappe à cette réa­li­té se­lon la­quelle la li­ber­té va ve­nir en dé­pit de toute ré­pres­sion. Le sys­tème arabe, lui même, est en dé­faillance, et même sur le plan éco­no­mique il risque de chu­ter si les ré­gimes res­tent tels quels. L’exemple de Bah­reïn est pa­tent. C’était un el­do­ra­do pé­tro­lier, mais il ne peut sur­vivre avec les di­vi­sions re­li­gieuses et eth­niques que ren­forcent la dic­ta­ture du ré­gime.

En­fin, on peut par­ler de la Syrie qu’on croyait à l’écart de ce genre de mou­ve­ment et même le Li­ban, dont le sys­tème confes­sion­nel et com­mu­nau­taire était une source de ga­ran­tie en dé­pit des mul­tiples guerres ci­viles. Ce qu’il faut c’est de se rendre compte que la li­ber­té vien­dra et que les peuples arabes réa­li­se­ront ain­si leur re­nais­sance. Ils ne se­ront plus de simples su­jets à qui on im­pose ce qu’on veut

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.