Lettre ou­verte aux mé­dias

Al Ahram Hebdo - - Courrier -

Les mé­thodes d’en­sei­gne­ment en Egypte, de la ma­ter­nelle à l’uni­ver­si­té et au-de­là, sont to­ta­le­ment désuètes. Le sys­tème de san­té est pour­ri jus­qu’à la ra­cine. Les trans­ports en com­mun sont dans un état dé­plo­rable. Le chô­mage fait des ra­vages par­mi les jeunes. La culture est qua­si­ment in­exis­tante par­mi les couches moyennes et in­fé­rieures de la population. Les prix des den­rées ali­men­taires connaissent constam­ment des flam­bées ver­ti­gi­neuses. L’éco­no­mie du pays est en chute libre. Et pen­dant ce temps ... une cer­taine Ca­mé­lia Ché­ha­ta fait la une de presque tous les jour­naux égyp­tiens. Mo­tif : les sa­la­fistes pré­tendent qu’elle s’est conver­tie à l’is­lam, tan­dis que les coptes dé­mentent une telle « ca­lom­nie », se­lon eux, vi­sant l’une des leurs. Fran­che­ment, de qui se moque-ton ? Du peuple égyp­tien, bien sûr ! Mais sur­tout des mar­tyrs de la ré­vo­lu­tion du 25 jan­vier 2011.

Il est clai­re­ment aber­rant de consta­ter que les mé­dias égyp­tiens se dé­lectent à ex­po­ser des po­lé­miques mar­gi­nales dans la so­cié­té comme celle-ci, fer­mant les yeux du coup sur les vrais pro­blèmes qui pré­oc­cupent le ci­toyen égyp­tien. De vé­ri­tables ca­tas­trophes qui se sont ac­cu­mu­lées du­rant plus d’un de­mi-siècle et am­pli­fiées au cours de l’ère Mou­ba­rak. Une mul­ti­tudes de bombes à re­tar­de­ment, bien plus dé­vas­ta­trices que celles qui ont au­pa­ra­vant pro­vo­qué la ré­cente ré­vo­lu­tion des jeunes pour­tant pa­ci­fiques, qui ne vont pas tar­der à ex­plo­ser dans la fi­gure de tous ceux qui dé­daignent leur exis­tence. Mais, cette fois, ce ne se­ra pas un sys­tème po­li­tique en par­ti­cu­lier qui va cha­vi­rer. Ce se­ra lit­té­ra­le­ment tout le na­vire de la na­tion qui va être dé­chi­que­té, si les dif­fé­rents res­pon­sables au gou­ver­ne­ment, avec la com­pli­ci­té de ces mêmes mé­dias, conti­nuent à les igno­rer, et à faire comme si de rien n’était.

Alors, que Ca­mé­lia Ché­ha­ta soit de­ve­nue mu­sul­mane, ou au contraire qu’elle soit res­tée chré­tienne, qu’est-ce que ce­la peut bien chan­ger à la condi­tion, tou­jours aus­si mi­sé­rable, du peuple égyp­tien en gé­né­ral ? Ab­so­lu­ment rien ! Mé­dias égyp­tiens, pour l’amour du ciel, ar­rê­tez donc cette mas­ca­rade ! Et tour­nez-vous plu­tôt vers votre mis­sion ini­tiale ! Celle de dé­non­cer les cou­pables de la dé­gra­da­tion des condi­tions de vie de vos conci­toyens. Celle d’in­ci­ter, par tous les moyens qui sont à votre dis­po­si­tion, les es­prits lu­cides et créa­tifs dans le pays à s’ex­pri­mer et à dé­ployer leurs éner­gies positives dans la re­cons­truc­tion du pays. Shaï­maa Ga­lal,

Le Caire.

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.