Main dans la main

Al Ahram Hebdo - - Courrier -

Le rôle de la so­cié­té ci­vile ces jours-ci est pri­mor­dial. Aus­si les chré­tiens et les mu­sul­mans éclai­rés doivent prendre les choses en main, parce que le pays a plus be­soin d’eux au­jourd’hui. Ce qui s’est pas­sé à Im­ba­ba montre que rien n’a chan­gé dans le pays, et rien ne chan­ge­ra tant qu’on ne se dé­bar­ras­se­ra pas de cer­taines idées pour­ries. Cette se­maine en­core, l’Egypte a vé­cu une crise confes­sion­nelle au­tour des églises de Mar Mina et de la Vierge Ma­rie et le mar­tyr Saint-Georges qui se trouvent à Im­ba­ba. La crise a com­men­cé, comme d’ha­bi­tude, par une pe­tite ru­meur, se­lon la­quelle une chré­tienne conver­tie à l’is­lam est en­fer­mée dans l’une des deux églises. En Egypte, un pe­tit mot suf­fit pour dé­clen­cher des in­cen­dies et se­mer les troubles entre chré­tiens et mu­sul­mans. Contrai­re­ment au pro­verbe égyp­tien qui dit : « Si ce­lui qui parle est fou, ce­lui qui écoute est rai­son­nable », un bon nombre de sa­la­fistes, entre 3 000 et 4 000 per­sonnes, se sont ras­sem­blés de­vant les églises, ré­cla­mant la sor­tie de leur « soeur » mu­sul­mane. Pas be­soin de vous ra­con­ter ce qui s’est pas­sé en­suite, les faits le montrent très bien. Etant un Egyp­tien, je peux dire que j’en ai as­sez de ces in­ci­dents confes­sion­nels. Je suis las de tout ce­la. Les agis­se­ments des sa­la­fistes nous ra­mènent à l’état de bar­ba­rie, et la neu­tra­li­té et l’« in­dif­fé­rence » des forces ar­mées sont ir­ri­tantes. Je ne sais pas pour­quoi on a tou­jours re­cours au couvre-feu et aux pré­ten­dues ré­con­ci­lia­tions au lieu d’ap­pli­quer la loi ? A quoi sert la Cons­ti­tu­tion ? Si les forces ar­mées condamnent les cou­pables dans cette af­faire, je pense que ça va beau­coup chan­ger la si­tua­tion, et on ver­ra moins d’actes de vio­lence. Chères forces ar­mées, c’est main­te­nant que le pays a be­soin de votre fer­me­té pour sur­mon­ter ce chaos. La balle est dans votre camp. Que Dieu pré­serve notre pays de tout ex­tré­misme et toute vio­lence. Bas­sam Moh­sen,

Le Caire.

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.