Le tra­fic re­prend

TRAM­WAY D’ALEXAN­DRIE . Après trois jours de grèves, les usa­gers ont été sur­pris par un dou­ble­ment des ta­rifs. Les conduc­teurs sont ac­cu­sés d’avoir pris cette ini­tia­tive, tan­dis que le gou­ver­neur pointe du doigt des res­pon­sables de l’or­ga­nisme des trans­po

Al Ahram Hebdo - - Egypte - Sa­mar Za­rée

POUR la pre­mière fois de­puis plus de 150 ans, le bruit des tram­ways s’est tu à Alexan­drie pen­dant trois jours. Le tram­way d’alexan­drie avec ses cou­leurs jaune et bleu a ces­sé de cir­cu­ler en rai­son d’une grève des tra­mi­nots, dé­pen­dant de l’or­ga­nisme des trans­ports pu­blics. Moyen de trans­port ré­gu­lier et bon mar­ché (25 pts), trans­por­tant quo­ti­dien­ne­ment des mil­liers d’étu­diants et de fonc­tion­naires, le tram­way est un ou­til cen­tral de la vie des Alexan­drins. La grève a pro­vo­qué une pa­ra­ly­sie presque com­plète de la deuxième plus grande ville d’egypte.

A la dif­fé­rence des conduc­teurs de bus du Caire, en grève de­puis près d’une se­maine, ceux du tram­way d’alexan­drie ont dé­ci­dé d’aban­don­ner au bout de trois jours l’arme de la grève et de re­prendre les choses en main. Ils au­raient dé­ci­dé eux- mêmes de dou­bler le ta­rif du billet qui a at­teint dé­sor­mais 50 pts pour les tra­jets jus­qu’à mi­nuit et 1 L. E. de mi­nuit à 6h du ma­tin. Une ac­cu­sa­tion qu’ils ren­voient à leurs su­pé­rieurs.

Les do­léances de cette tranche d’em­ployés sont an­ciennes. Mo­ha­mad Mous­ta­pha, conduc­teur de tram­way, as­sure que l’aug­men­ta­tion du ta­rif des billets avait été pré­vue quelques mois avant la ré­vo­lu­tion du 25 jan­vier 2011, mais qu’elle n’a pas été mise en ap­pli­ca­tion à cause des évé­ne­ments.

Il in­dique que les tra­mi­nots d’alexan­drie, ayant tou­jours été vic­times d’une ter­rible in­jus­tice, avaient pré­sen­té ces der­nières an­nées plu­sieurs de­mandes pour une amé­lio­ra­tion de leurs condi­tions de tra­vail, mais les res­pon­sables ne leur ont prê­té au­cune at­ten­tion. « Ce­la fait plus de trois ans que nous avons pré­sen­té nos re­ven­di­ca­tions, telles que l’aug­men­ta­tion des sa­laires, aux res­pon­sables. Les né­go­cia­tions et les réunions suc­ces­sives avec les membres de l’ad­mi­nis­tra­tion à l’or­ga­nisme cen­tral n’ont eu au­cun ré­sul­tat Mous­ta­pha.

» , re­grette Mo­ha­mad

Prime de fin de ser­vice

Par­mi les quinze de­mandes des tra­mi­nots pré­sen­tées au pré­sident de l’or­ga­nisme des trans­ports pu­blics, Qas­sim Che­rine, fi­gurent no­tam­ment l’aug­men­ta­tion de la prime de fin de ser­vice pour qu’elle at­teigne cent fois le sa­laire de base au mo­ment de la re­traite (au lieu des 15 000 L.E. ver­sées au­jourd’hui après 50 ans de ser­vice), l’em­bauche des em­ployés tem­po­raires en ser­vice de­puis plus de 6 mois et l’aug­men­ta­tion des sub­ven­tions à l’école et aux fêtes re­li­gieuses de 20 à 30 L.E. Les conduc­teurs de­mandent éga­le­ment l’amé­lio­ra­tion des condi­tions de tra­vail, ce qui im­plique, se­lon eux, la sup­pres­sion des em­pié­te­ments des ven­deurs qui oc­cupent les sta­tions de tram­way et leur pro­tec­tion contre les actes de ban­di­tisme et de pillage, sur­tout du­rant la nuit.

Le gou­ver­neur d’alexan­drie, Os­sa­ma Al- Fou­ly, est ac­tuel­le­ment en train de dis­cu­ter avec le gou­ver­ne­ment et les mi­nis­tères concer­nés pour étu­dier les de­mandes des tra­mi­nots et des em­ployés de l’or­ga­nisme. Il a de­man­dé la se­maine der­nière l’ou­ver­ture d’une en­quête ad­mi­nis­tra­tive im­mé­diate et ra­pide sur un cer­tain nombre de fonc­tion­naires du co­mi­té de trans­port gé­né­ral à Alexan­drie, ac­cu­sés d’être der­rière l’aug­men­ta­tion des ta­rifs sans dé­ci­sion préa­lable du gou­ver­no­rat. « Je suis sûr que ce sont des di­ri­geants de l’or­ga­nisme et non les tra­mi­nots qui ont dé­ci­dé de cette aug­men­ta­tion, puisque ces der­niers ne font que dis­tri­buer les billets qu’ils re­çoivent. Ces di­ri­geants ont trou­vé dans cet acte sans pré­cé­dent une so­lu­tion idéale leur per­met­tant d’aug­men­ter leurs sa­laires », conclut Al-fou­ly, qui a or­don­né éga­le­ment le re­tour im­mé­diat de l’an­cien ta­rif. Il nie fer­me­ment l’in­ten­tion d’aug­men­ter les ta­rifs des moyens de trans­port pu­blic de la ville, y com­pris les tram­ways, les mi­ni­bus et les au­to­bus

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.