La pé­nu­rie d’es­sence coûte cher à l’etat

Al Ahram Hebdo - - Economie -

Pour la deuxième fois en quelques se­maines, une pé­nu­rie d’es­sence frappe l’egypte tout en­tière. Mais, cette fois-ci la crise est beau­coup plus grave et plus longue. Manque de toutes les ma­tières pé­tro­lières, gasoil, es­sence et bon­bonnes de bu­ta­gaz. Une pé­nu­rie qui coûte à l’etat 80 mil­lions de L.E. par jour. L’or­ga­nisme du pé­trole a ain­si de­man­dé au mi­nis­tère des Fi­nances 20 mil­liards de L.E. sup­plé­men­taires pour les mois pro­chains afin d’af­fron­ter cette crise et as­su­rer les be­soins de la consom­ma­tion lo­cale. La fac­ture des sub­ven­tions 1 US$ = 6,03 L.E. 1 Eu­ro = 7,96 L.E. 1 £ ster­ling = 9,52 L.E. des ma­tières pé­tro­lières at­tein­dra donc 120 mil­liards de L.E. contre 95 mil­lions, pré­vues au­pa­ra­vant. Des hommes d’af­faires oeu­vrant dans le do­maine, tels Mag­di Ras­sekh et Mou­nir Tha­bet, des proches de l’an­cien pré­sident Mou­ba­rak, sont ac­cu­sés de pro­vo­quer une telle crise. Le mi­nistre du Pé­trole a as­su­ré le fait de pré­sen­ter une de­mande à l’as­sem­blée du peuple, afin de for­ti­fier les sanc­tions contre le tra­fic de ces ma­tières qui, se­lon lui, est la cause prin­ci­pale de la crise. Il a pro­mis de ré­soudre l’af­faire au dé­but de la se­maine pro­chaine.

Au 26/3 Or 24 = 320,42 L.E. Or 21 = 280,41 L.E. Or 18 = 240,41 L.E.

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.