La dé­rive des éco­liers

Al Ahram Hebdo - - Courrier -

Je suis la mère d’un élève en pre­mière an­née pri­maire et voi­là quelques re­marques que je vous si­gnale après une an­née scolaire qui va bien­tôt s’ache­ver. Je vou­drais me plaindre de la dé­gra­da­tion du ni­veau mo­ral des élèves. Je vous ra­conte ain­si un in­ci­dent qui est arrivé à mon fils alors qu’il était tout seul dans la cour de l’école après l’an­nu­la­tion du cours de basket–ball. Des élèves du grand pri­maire l’ont en­tou­ré alors qu’il s’ap­prê­tait à ou­vrir sa su­cette. Ces élèves, qui ont 6 ans de plus de lui, ont vio­lem­ment re­ti­ré la su­cette de ses mains et quand il a ras­sem­blé tout son cou­rage pour la leur ré­cla­mer, il a re­çu l’em­bal­lage à la fi­gure ...

Vous n’ima­gi­nez pas à quel point il a sen­ti l’hu­mi­lia­tion et la frayeur, tout seul en face de ces mi­ni- bal­ta­guis (des fu­turs hommes de main). Je me de­mande comment nos éco- liers sont de­ve­nus si cruels. Où sont pas­sées la ten­dresse et la pro­tec­tion cen­sées être le de­voir des grands en­vers les pe­tits ? Par ailleurs, tous les jours en ac­com­pa­gnant mon fils à l’école, des scènes de vio­lence dé­filent de­vant mes yeux, des pe­tits ou des faibles, ta­bas­sés par des grands ou des élèves plus cos­tauds. Je ne com­prends pas quelle est la place de cette loi de jungle à l’école ? Et les in­sultes ! Je ne vous dis pas ... tout un dic­tion­naire ! En plus, des élèves se moquent ou­ver­te­ment des ma­mans de leurs ca­ma­rades ! Et ces der­niers n’ont pas le droit de s’y op­po­ser …

La si­tua­tion ac­tuelle en Egypte a-t-elle in­fluen­cée les élèves à ce point ? A la ré­créa­tion, les élèves disent à mon fils : Si tu veux jouer avec nous, donne-nous de l’ar­gent.

Vous ima­gi­nez, tout s’achète à l’école, même l’ami­tié ! Quelques étu­diants ap­portent aus­si des jouets abî­més de chez eux et les vendent à leurs ca­ma­rades en classe. La so­lu­tion :

1. Je pro­pose que l’école consacre un cours par se­maine (au moins) aux le­çons de mo­rale. L’école doit s’oc­cu­per de la mo­rale comme des autres ma­tières. Il faut sau­ver nos pe­tits afin qu’ils de­viennent de bons am­bas­sa­deurs de l’école à l’ex­té­rieur. Je vous jure que c’est aus­si im­por­tant qu’un cours de re­li­gion. 2. Les élèves qui prêtent un coup de main à leurs plus jeunes col­lègues doivent être ré­com­pen­sés. Des cri­tères hu­mains, car c’est la cha­leur hu­maine qui doit unir tous les élèves de l’école. Nous de­vons ap­pré­cier les élèves idéaux. Bref, vivre la fra­ter­ni­té doit être une réa­li­té que l’on touche vrai­ment loin des slo­gans vides de sens.

Ama­ni Ka­zem,

Alexan­drie.

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.