Ara­bie saou­dite

Al Ahram Hebdo - - Egypte -

L’am­bas­sa­deur de l’ara­bie saou­dite en Egypte, Ah­mad Ab­dou­la­ziz Ka­tan, a re­ga­gné sa­me­di Le Caire, pra­ti­que­ment une se­maine après avoir été rap­pe­lé dans le royaume wah­ha­bite pour consul­ta­tion à la suite d’une crise di­plo­ma­tique entre les deux pays.

Des ma­ni­fes­ta­tions avaient été or­ga­ni­sées fin avril de­vant l’am­bas­sade de l’ara­bie saou­dite au Caire pour dé­non­cer l’ar­res­ta­tion à Riyad le 17 avril de l’avo­cat égyp­tien Ah­mad Al-gui­zaoui, ac­cu­sé d’avoir in­sul­té le roi Ab­dal­lah.

L’avo­cat avait été condam­né par contu­mace par la jus­tice saou­dienne à un an de pri­son et à 20 coups de fouet, se­lon ses proches, mais n’avait pas été in­for­mé de ce ju­ge­ment avant de se rendre en avril en Ara­bie saou­dite. Il avait éga­le­ment dé­non­cé le sort ré­ser­vé aux dé­te­nus égyp­tiens dans les pri­sons saou­diennes. Riyad as­sure, de son cô­té, qu’il a été ar­rê­té en pos­ses­sion de mil­liers de com­pri­més d’un mé­di­ca­ment consi­dé­ré comme une drogue s’il n’est pas ac­com­pa­gné d’une or­don­nance. Le roi Ab­dal­lah d’ara­bie saou­dite avait or­don­né ven­dre­di le re­tour au Caire de l’am­bas­sa­deur saou­dien et la ré­ou­ver­ture de l’am­bas­sade et des consu­lats à Alexan­drie et à Suez, fer­més il y a une se­maine. La dé­ci­sion a été an­non­cée à l’is­sue d’une ren­contre entre le roi et une dé­lé­ga­tion com­pre­nant les pré­si­dents des deux Chambres du Par­le­ment égyp­tien, membres des Frères mu­sul­mans, Saad Al-ka­tat­ni et Ah­mad Fah­mi, ve­nus jeu­di à Riyad pour apai­ser les ten­sions.

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.