Le som­met Al-Sis­si–Pou­tine dé­ter­mine l’ave­nir du Proche-Orient

Watani Francophone - - الصفحة الأمامية - Ab­del Mas­sih Fel­li

Le pré­sident Ab­del Fat­tah Al-Sis­si a été re­çu à Mos­cou mer­cre­di der­nier par son ho­mo­logue russe Vla­di­mir Pou­tine. Al-Sis­si ef­fec­tuait une vi­site of­fi­cielle de 2 jours en Rus­sie. C’est la 5ème fois en un peu plus d’un an que les deux hommes se ren­contrent. Cô­té russe, c’est l’oc­ca­sion de rap­pe­ler l’in­fluence de Mos­cou dans les af­faires du Proche-Orient. Cô­té égyp­tien, il y a ma­ni­fes­te­ment la vo­lon­té de di­ver­si­fier ses al­liances et son ar­me­ment.

En plus de la lutte an­ti-ter­ro­riste, les deux hommes ont évo­qué les re­la­tions éco­no­miques entre leurs deux pays.

Sta­bi­li­té au Proche-Orient

Au pre­mier jour de sa vi­site à Mos­cou, le pré­sident Ab­del Fat­tah Al-Sis­si s'est ren­du au siège du par­le­ment russe où il s'est en­tre­te­nu avec le pré­sident de la Dou­ma (chambre basse du Par­le­ment russe), Ser­gueï Na­ry­ch­kine. Les en­tre­tiens ont por­té sur la te­nue des pro­chaines élec­tions par­le­men­taires en Egypte. De sa part, le pré­sident du par­le­ment russe, Ser­gueï Na­ry­ch­kine, a af­fir­mé que la Rus­sie consi­dé­rait l'Egypte en tant que par­te­naire confi­dent de la Rus­sie au Proche-Orient. Il a sou­li­gné que son pays ac­cor­dait un vif in­té­rêt à ren­for­cer le rôle joué par l'Egypte dans l'éta­blis­se­ment de la sta­bi­li­té au Proche-Orient. Al-Sis­si s'est en­tre­te­nu éga­le­ment avec le mi­nistre russe de l'In­dus­trie et du Com­merce, De­nis Man­tu­rov. Le Pré­sident a exa­mi­né éga­le­ment avec le pré­sident du Fonds russe d'in­ves­tis­se­ments di­rects Ki­rill Dmi­triev la pro­mo­tion des re­la­tions bi­la­té­rales sur le vo­let com­mer­cial et éco­no­mique en sus de la hausse du taux des in­ves­tis­se­ments russes en Egypte.

Coa­li­tion an­ti­ter­ro­riste

Le pré­sident Ab­del Fat­tah al-Sis­si, a prô­né mer­cre­di une co­opé­ra­tion ren­for­cée avec la Rus­sie dans le do­maine de la lutte contre le ter­ro­risme, no­tam­ment au Proche-Orient, lors d'une ren­contre à Mos­cou avec son ho­mo­logue russe, Vla­di­mir Pou­tine. "Le peuple égyp­tien es­père le ren­for­ce­ment de nos re­la­tions dans tous les do­maines, non seule­ment éco­no­mique, mais aus­si dans la lutte contre le ter­ro­risme", a dé­cla­ré Ab­del Fat­tah al-Sis­si, ac­cueilli par Pou­tine au Krem­lin. Il s'agit en pre­mier lieu de la lutte an­ti­ter­ro­riste "au Proche-Orient, se­coué ac­tuel­le­ment par de graves pro­blèmes pro­vo­qués par le ter­ro­risme et l'ex- tré­misme", a ex­pli­qué Al-Sis­si. "C'est un su­jet très im­por­tant", a pour sa part dé­cla­ré le pré­sident russe, sou­li­gnant le "rôle clé" de l’Égypte en ma­tière de lutte an­ti­ter­ro­riste dans cette ré­gion.

Vla­di­mir Pou­tine a ré­ité­ré sa pro­po­si­tion de "créer un front an­ti­ter­ro­riste élar­gi" com­pre­nant plu­sieurs pays de la ré­gion, dont la Sy­rie. De retour dans les af­faires du Proche-Orient à la fa­veur des épi­neux dos­siers de la guerre en Sy­rie et du pro­gramme nu­cléaire ira­nien, la Rus­sie a mul­ti­plié les contacts ces der­nières se­maines.

A cet égard, le pré­sident Ab­del Fat­tah Al-Sis­si a ren­con­tré le roi de Jor­da­nie Ab­dal­lah II en vi­site à Mos­cou pour as­sis­ter au Sa­lon aé­ro­nau­tique de Rus­sie "Maks". Le roi Ab- dal­lah ll avait confir­mé le plein ap­pui de la Jor­da­nie à l’Égypte vu la conver­gence de vues des deux lea­ders sur la né­ces­si­té de lut­ter contre le ter­ro­risme et de ju­me­ler les ef­forts de la com­mu­nau­té in­ter­na­tio­nale, arabe et is­la­mique pour contrer le danger des groupes et des or­ga­ni­sa­tions ter­ro­ristes.

Rôle "vi­tal" de la Rus­sie

Par ailleurs, le roi Ab­dal­lah II de Jor­da­nie, qui a pré­cé­dé de 24 heures le pré­sident Al-Sis­si à Mos­cou, avait ain­si sou­li­gné mar­di soir le rôle "vi­tal" de la Rus­sie pour trou­ver un ac­cord entre toutes les par­ties du conflit en Sy­rie, lors d'une ren­contre avec Pou­tine. Le pré­sident russe s'est éga­le­ment en­tre­te­nu mar­di avec l'homme fort des Emi­rats arabes unis, Cheikh Mo­ha­med ben Zayed Al-Na­hyane. Au­pa­ra­vant, les chefs de la di­plo­ma­tie saou­dienne et ira­nienne se sont éga­le­ment suc­cé­dé à Mos­cou alors que la Rus­sie tente, en vain pour l'heure, de convaincre les pays de la ré­gion de mon­ter une coa­li­tion élar­gie, com­pre­nant l'ar­mée ré­gu­lière sy­rienne, pour com­battre le groupe Etat is­la­mique (EI) en Sy­rie et en Irak.

Pou­tine et ses in­vi­tés ont as­sis­té à l’ou­ver­ture du sa­lon aé­ro­nau­tique Maks-2015, vi­trine de l’in­dus­trie aé­ro­nau­tique et spa­tiale russe. Plus de 700 so­cié­tés russes et étran­gères d’une tren­taine de pays étaient re­pré­sen­tés à ce sa­lon qui se tient tous les deux ans.

Le sa­lon aé­ro­nau­tique in­ter­na­tio­nal Maks-2015 ouvre ses portes au mo­ment où la Rus­sie, en froid avec les Oc­ci­den­taux en rai­son de la crise ukrai­nienne et des sanc­tions dé­ci­dées par les Amé­ri­cains et les Eu­ro­péens contre Mos­cou, dé­pense des mil­liards de dol­lars pour mo­der­ni­ser ses forces ar­mées en­ga­gées à un rythme sou­te­nu dans des ma­noeuvres mi­li­taires de l’Arc­tique à l’Ex­trême-Orient.

Mos­cou, Washington et Tel-Aviv

Mais au-de­là de l'as­pect in­dus­triel et mi­li­taire, la ve­nue des deux res­pon­sables arabes s'ins­crit dans le bal­let di­plo­ma­tique des dé­lé­ga­tions du Proche-Orient ve­nus ces der­nières se­maines à Mos­cou. Des re­pré­sen­tants de l'op­po­si­tion sy­rienne to­lé­rée par Da­mas se trouvent dé­jà de­puis une se­maine à Mos­cou pour des en­tre­tiens sur la crise sy­rienne. Et des res­pon­sables ira­niens sont at­ten­dus cette se­maine dans la ca­pi­tale russe pour fi­na­li­ser les né­go­cia­tions sur l'achat par l'Iran de bat­te­ries de mis­siles S-300 au grand dam des Is­raé­liens et des Amé­ri­cains.

En 2014, les ventes d'armes russes avaient gé­né­ré 15,5 mil­liards de dol­lars mal­gré les sanc­tions vi­sant le sec­teur de la dé­fense, fai­sant de la Rus­sie le deuxième ven­deur d'armes au monde der­rière les Etats-Unis avec 27% des ex­por­ta­tions d'armes, se­lon l'Ins­ti­tut in­ter­na­tio­nal de re­cherche sur la paix de Stockholm (Si­pri).

Si au­cune vente d'armes à des pays étran­gers n'est pré­vue, des com­mandes pu­bliques, con­cer­nant no­tam­ment l'achat par l'ar­mée de l'air russe d'une cin­quan­taine de Su35, pour­raient être an­non­cées, se­lon le quo­ti­dien russe des af­faires Ve­do­mos­ti. Le com­plexe mi­li­ta­ro-in­dus­triel russe avait par ailleurs ex­hi­bé son der­nier fleu­ron de l'avia­tion, le Sou­khoï T-50, chas­seur fur­tif de 5e gé­né­ra­tion dé­ve­lop­pé en co­opé­ra­tion avec l'Inde et qui doit en­trer en ser­vice en 2016 dans l'ar­mée russe.

Cha­leu­reux ac­cueil de Pou­tine à Al-Sis­si au Krem­lin

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.