Ex­po­si­tion des pièces de Ras El-So­da à Alexan­drie

Watani Francophone - - الصفحة الأمامية -

Le Temple de Ras El-So­da, da­tant du 2ème siècle après J.C. et qui a été dé­pla­cé et se trou­vant ac­tuel­le­ment à l’ave­nue ElHor­reya ou à Abou­kir dans le pas­sé, près du cimetière la­tin, pré­sente ac­tuel­le­ment quelques-uns de ces tré­sors pour les ex­hi­ber au Mu­sée ar­chéo­lo­gique de la Bi­blio­the­ca Alexan­dri­na en Egypte.

L’ex­po­si­tion inau­gu­rée le 20 sep­tembre se pour­suit jus­qu’au 20 dé­cembre pro­chain et pré­sente des pièces très par­ti­cu­lières bien connues pour leur beau­té et leur va­leur in­es­ti­mable.

Des sta­tues re­mon­tant aux 2e et 3e siècles, le pied du Che­va­lier ro­main, en plus de 9 ta­bleaux in­car­nant une re­pré­sen­ta­tion his­to­rique sur la va­leur des pièces an­tiques et ar­chéo­lo­giques. Cette ex­po­si­tion confirme, d’après les res­pon­sables, l’iden­ti­té égyp­tienne et le rôle im­por­tant du Mu­sée de la Bi­blio­thèque d’Alexan­drie en re­don­nant vie au pa­tri­moine égyp­tien et en do­cu­men­tant le lien in­ex­tri­cable entre le pas­sé et le pré­sent.

Le Temple de Ras El-So­da

Il était dé­cou­vert en 1936 au quar­tier de Ras El-So­da sur la route me­nant à Abou­kir. Da­tant du IIe ou IIIe siècle apr. J.-C., le temple est consti­tué de plu­sieurs marches d’es­ca­lier condui­sant à une plate-forme à quatre co­lonnes io­niques, au centre de la­quelle fi­gure un pied sculp­té sur un pié­des­tal aux ins­crip­tions grecques. Ces der­niers rap­portent qu’Iso­do­ros est tom­bé de son char par terre et s’est cas­sé le pied. A la suite de sa gué­ri­son, il a fait construire ce temple à la déesse Isis et à d’autres di­vi­ni­tés pour leur ex­pri­mer sa pro­fonde re­con­nais­sance. Au fond de la plate-forme, se trouvent les sta­tues d’Isis, d’Har­po­crate, d’Her­ma­nu­bis et d’Osir-Ca­nope.

S’ins­cri­vant dans le cadre de la pré­ser­va­tion de l’iden­ti­té égyp­tienne, ce projet vise à af­fir­mer le rôle que joue le Mu­sée des An­ti­qui­tés de la BA dans la re­vi­vi­fi­ca­tion du pa­tri­moine égyp­tien et, par consé­quent, le tis­sage des liens entre le pas­sé et le pré­sent. De même, il met en re­lief la nature du tra­vail dans le do­maine des fouilles ar­chéo­lo­giques et pré­sente un aper­çu gé­né­ral des dé­cou­vertes les plus ré­centes ain­si que des pro­jets de pré­ser­va­tion et de res­tau­ra­tion en­tre­pris.

Le projet re­pose sur la pré­sen­ta­tion his­to­rique des pièces du Mu­sée et re­trace leurs par­cours de­puis leur dé­cou­verte jus­qu’à leur lieu d’ex­po­si­tion ac­tuel, en pas­sant par les étapes de leur res­tau­ra­tion.

Il por­te­ra, au cours de la pé­riode al­lant du 20 sep­tembre au 20 dé­cembre 2015, sur la col­lec­tion du Mu­sée pro­ve­nant du temple de Ras El-So­da.

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.