Vers un par­le­ment qui ren­force la ci­toyen­ne­té

Watani Francophone - - الصفحة الأمامية -

Se sen­tant la mai­son de tous les ci­toyens égyp­tiens, l'Eglise copte or­tho­doxe a ac­cueilli la vi­site d'un grand nombre de can­di­dats dans les élec­tions lé­gis­la­tives, a dé­cla­ré l'ar­chi­prêtre Rouies Mor­cos, porte-pa­role of­fi­ciel de l'Eglise copte or­tho­doxe d'Alexan­drie. "Les res­pon­sables de l'Église ont ren­con­tré un grand nombre de membres de la liste "Pour l'amour de l'Egypte" et de la liste du Front égyp­tien", a dé­cla­ré Mor­cos. Mor­cos a nié que l'église sou­tient cer­tains can­di­dats aux élec­tions. "Les réunions ne sont pas des­ti­nées à ré­col­ter des votes pour les can­di­dats coptes, vu que le Pa­triar­cat copte or­tho­doxe d'Alexan­drie a an­non­cé à plu­sieurs re­prises que l'église ne va pas in­ter­fé­rer dans le pro­ces­sus élec­to­ral ou di­ri­ger des élec­teurs à vo­ter pour un cer­tain can­di­dat", a dé­cla­ré Mor­cos.

Con­fir­mant ce­la, les Eglises ca­tho­liques d'Egypte ont char­gé le cler­gé de ne pas sou­te­nir les can­di­dats ou les listes élec­to­rales lors des pro­chaines élec­tions lé­gis­la­tives. "Le Pa­triar­cat copte or­tho­doxe d'Alexan­drie et l'Eglise ca­tho­lique ont sou­vent an­non­cé qu'elles ne vont pas in­ter­fé­rer dans le pro­ces­sus élec­to­ral ou di­ri­ger les élec­teurs coptes à vo­ter pour un can­di­dat spé­ci­fique, a dé­cla­ré le porte-pa­role de l'Église ca­tho­lique égyp­tienne Ra­fic Greiche. "L'Eglise a éga­le­ment em­pê­ché la te­nue de sé­mi­naires dans dif­fé­rentes églises en fa­veur de cer­tains can­di­dats et elle va blâ­mer tout prêtre s'avé­rant être im­pli­qué dans la po­li­tique pen­dant la messe," a-t-il ajou­té. Se­lon la loi élec­to­rale par­le­men­taire no. 46 pour l'an­née 2014, chaque liste de can­di­dats sur la base par­ti­sane doivent fi­gu­rer trois coptes avec un to­tal de 24 sièges pour le par­le­ment en 2015. Le quo­ta re­pré­sente 20 pour cent des 120 sièges à élire par le sys­tème de liste de par­ti.

27.402.353 élec­teurs étaient ins­crits pour prendre part à la pre­mière phase des élec­tions qui a com­men­cé ce di­manche en Egypte. La pre­mière phase couvre 14 gou­ver­no­rats qui com­prennent un to­tal de 103 cir­cons­crip­tions élec­to­rales. Les Egyp­tiens à l'étran­ger de­vaient vo­ter dans la pre­mière phase hier sa­me­di. Les élec­teurs com­pre­naient 13257507 femmes et 14144846 hommes. La pre­mière phase de­vait choi­sir 226 dé­pu­tés sur un to­tal de 596.

136 am­bas­sades et consu­lats égyp­tiens à tra­vers le monde étaient les hôtes de la pro­cé­dure de vote des ex­pa­triés hier sa­me­di.

Dans la pre­mière phase, 2.573 can­di­dats in­dé­pen­dants, dont 112 femmes, étaient en com­pé­ti­tion pour 226 sièges, tan­dis que six listes de par­tis étaient en com­pé­ti­tion pour 60 sièges, pour un to­tal de 286.

Le deuxième tour des élec­tions de la pre­mière phase se­ra ef­fec­tué les 26 et 27 oc­tobre pour les ex­pa­triés et les 27 et 28 oc­tobre à l'in­té­rieur de l'Egypte. Pen­dant ce temps, la se­conde phase se tien­dra le 30 no­vembre et le 1er dé­cembre pour les ex­pa­triés, et le 1er et 2 dé­cembre en Egypte.

Les élec­tions ont été an­nu­lées dans quatre pays pour des rai­sons de sé­cu­ri­té: la Sy­rie, la Li­bye, le Yé­men et la Ré­pu­blique cen­tra­fri­caine. Un manque d'ob­ser­va­teurs à l'étran­ger pour suivre phy­si­que­ment les élec­tions a été an­non­cé. Tou­te­fois, le Con­seil na­tio­nal pour les droits de l'Homme (CNDH), ain­si que 136 or­ga­ni­sa­tions ont mis en place une salle d'opé­ra­tion pour as­su­rer le sui­vi des élec­tions à dis­tance et re­ce­voir les plaintes des ex­pa­triés par e-mail et nu­mé­ros de té­lé­phone at­tri­bués.

Le mi­nis­tère des Fi­nances a al­loué 1.5 mil­liard de livres pour cou­vrir les dé­penses sur les élec­tions de la Chambre des re­pré­sen­tants, ain­si que des élec­tions pour les mu­ni­ci­pa­li­tés lo­cales dans 27 pro­vinces du pays, a dé­cla­ré dans un com­mu­ni­qué. Mo­ha­med Ab­del Fat­tah, chef du dé­par­te­ment de tré­sor pu­blic du mi­nis­tère. Il a in­di­qué que les dé­penses com­prennent l'im­pres­sion des bul­le­tins de vote, les ar­doises d'élec­teurs, l'encre phos­pho­rique, des urnes et des frais de com­mu­ta­tion pour les em­ployés. Il a ex­pli­qué que les dé­penses élec­to­rales sont sou­mises à l'exa­men par le mi­nistre des Fi­nances et l'Or­ga­ni­sa­tion d'au­dit cen­trale.

Une mis­sion de 15 ob­ser­va­teurs in­ter­na­tio­naux est ar­ri­vée à l'aé­ro­port du Caire mar­di soir pour sur­veiller les élec­tions lé­gis­la­tives égyp­tiennes qui dé­bu­te­ront ce di­manche.

"Les ob­ser­va­teurs font par­tie de la sec­tion lo­cale de la mis­sion in­ter­na­tio­nale pour as­su­rer le sui­vi des élec­tions lé­gis­la­tives égyp­tiennes, qui com­prend 300 ob­ser­va­teurs d'or­ga­ni­sa­tions lo­cales, ré­gio­nales et in­ter­na­tio­nales ba­sées dans les 28 États membres de l'UE, les USA et le Moyen-Orient" a dit le porte-pa­role de la mis­sion Ay­man Okeil.

La mis­sion va dé­ployer 150 ob­ser­va­teurs in­ter­na­tio­naux pour sur­veiller la pre­mière phase de l'élec­tion par­le­men­taire qui dé­bu­te­ra di­manche dans 14 gou­ver­no­rats, a in­di­qué Okeil.

Les élec­teurs âgés entre 21 et 30 ans re­pré­sentent le plus grand nombre d'élec­teurs dans cette phase, ce qui re­pré­sente 30 pour cent du to­tal (7,5 mil­lions) se­lon la sta­tis­tique du HCE. Les élec­teurs âgés de plus de 60 ans comptent pour moins de cinq mil­lions, a dé­cla­ré la com­mis­sion, qui a sou­li­gné que les élec­teurs mas­cu­lins re­pré­sentent une plus grande par­tie de la liste des élec­teurs. Les élec­tions fi­nales sont pré­vues le 2 dé­cembre, en cas de deuxième tour.

En ver­tu de la cons­ti­tu­tion ap­prou­vée l'an­née der­nière, 16 sièges au par­le­ment de 596 dé­pu­tés se­ront al­loués aux pré­ten­dants de la jeu­nesse par le biais des listes de can­di­da­ture po­li­tiques fon­dés sur les par­tis.

Cer­tains ex­perts es­timent que la Cons­ti­tu­tion 2014 a don­né des pou­voirs plus éten­dus au Par­le­ment que le pré­sident, parce que le Par­le­ment doit ap­prou­ver les po­li­tiques du gou­ver­ne­ment nom­mé et prendre part égale dans le choix des res­pon­sables de l'Etat.

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.