"Vi­sion de l'Egypte 2030"

Watani Francophone - - الصفحة الأمامية -

Dans son dis­cours d'ou­ver­ture de la confé­rence mer­cre­di "Vi­sion de l'Egypte 2030" le pré­sident Ab­del Fat­tah alSis­si a dé­cla­ré mer­cre­di qu'il va conti­nuer à construire et à dé­ve­lop­per le pays jus­qu'à la fin de sa vie ou de son man­dat pré­si­den­tiel,

Le dis­cours d'al-Sis­si est ve­nu à la confé­rence où le Pre­mier mi­nistre de l'Egypte et cer­tains de son ca­bi­net pré­sen­taient la vi­sion éco­no­mique et le dé­ve­lop­pe­ment du pays 2030.

Le pro­gramme éta­blit une vi­sion à long terme pour le dé­ve­lop­pe­ment du­rable en Egypte, in­dé­pen­dam­ment des chan­ge­ments de gou­ver­ne­ment ou du pré­sident, et a été dé­ve­lop­pé par le mi­nis­tère de la Pla­ni­fi­ca­tion.

Ce pro­gramme vise à réa­li­ser un ni­veau de vie dé­cent pour tous les Egyp­tiens et à ré­ta­blir le pre­mier rôle de l'Egypte dans le Moyen-Orient.

Le pro­gramme de­vrait être mis en oeuvre dans la nou­velle an­née fis­cale, à par­tir de juillet 2016.

Des per­son­na­li­tés pu­bliques, des res­pon­sables et des re­pré­sen­tants de la jeu­nesse par­ti­ci­paient à l'évé­ne­ment de.

"L'Egypte est un grand pays, il peut tout faire", a af­fir­mé le pré­sident. "Si vous ai­mez vrai­ment l'Egypte, je dis à tous les Egyp­tiens qui m'écoutent: Ecou­tez seule­ment mes mots. Seule­ment les miens, " a dé­cla­ré le pré­sident à un pu­blic qui ap­plau­dis­sait.

Plus tard dans le dis­cours, al-Sis­si a sou­te­nu ses ap­pels pour les Egyp­tiens de lui prê­ter seule­ment les oreilles, ajou­tant: "Je ne mens pas, je ne suis pas en­train de tour­ner au­tour du pot, et je n'ai d'autre in­té­rêt que ce­lui de mon pays."

Le pré­sident égyp­tien a dit que la cri­tique in­juste du Par­le­ment et du gou­ver­ne­ment contri­bue à des ten­ta­tives pour faire abais­ser l'Etat. Le pré­sident Ab­del Fat­tah al-Sis­si n'est pas en­tré dans les dé­tails, di­sant seule­ment qu'il "re­ti­re­ra de la sur­face de la Terre" qui­conque com­plote pour ren­ver­ser l'Etat.

Le gou­ver­ne­ment a fait face à une vague de cri­tiques au cours des der­nières se­maines pour al­lé­ga­tions de bru­ta­li­tés po­li­cières et d'autres vio­la­tions des droits, ain­si que sa ges­tion de l'éco­no­mie.

Al-Sis­si a dit qu'il connaît le «re­mède» pour les pro­blèmes de l'Egypte. Le crash d'un avion russe a été cau­sé par une per­sonne ou un groupe qui "vise à frap­per le tou­risme égyp­tien," a dé­cla­ré le pré­sident Ab­del Fat­tah al-Sis­si.

"Qui que ce soit qui ait abat­tu cet avion, que cher­chait-il ? Seule­ment frap­per le tou­risme en Egypte? Non, frap­per nos re­la­tions avec la Rus­sie", a dit le pré­sident al-Sis­si.

"Est-ce que le ter­ro­risme s'est ter­mi­né, non il per­siste, mais il le se­ra si nous nous unis­sons," a-t-il ré­ité­ré à cet égard.

"Toutes les pos­si­bi­li­tés sont sur la table" dans l'as­sas­si­nat de l'étu­diant ita­lien Giu­lio Re­ge­ni, y com­pris la «ven­geance», a d'autre part dé­cla­ré le pré­sident Ab­del Fa­tah al-Sis­si, aus­si lais­sant en­tendre que l'as­sas­si­nat était cen­sé por­ter des mé­faits aux re­la­tions avec l'Ita­lie.

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.