Al-Sis­si re­lance le pro­ces­sus de paix au Moyen-Orient

Watani Francophone - - الصفحة الأمامية - Ab­del Mas­sih Fel­li

Le se­cré­taire d'Etat amé­ri­cain John Ker­ry s'est ren­du au Caire mer­cre­di pour des en­tre­tiens avec le pré­sident Ab­del Fat­tah al-Sis­si.

La vi­site de Ker­ry au Caire est in­ter­ve­nue après des en­tre­tiens sur les crises li­byenne et sy­rienne à Vienne et avant d'al­ler à Bruxelles pour ren­con­trer les al­liés de l'OTAN. A l'ordre du jour des pour­par­lers au Caire fi­gu­rait une sé­rie de ques­tions bi­la­té­rales et ré­gio­nales.

Wa­shing­ton avait dit qu'il cherche à main­te­nir des liens dy­na­miques et saines avec l'Egypte, à la veille d'une brève vi­site du se­cré­taire d'Etat amé­ri­caine John Ker­ry au Caire.

Ker­ry a ef­fec­tué un court sé­jour à la ca­pi­tale égyp­tienne, le deuxième en moins d'un mois.

Al-Sis­si et Ker­ry ont dis­cu­té d'une sé­rie de ques­tions bi­la­té­rales des États-Unis et l'Egypte, ain­si que les ques­tions ré­gio­nales.

Le pré­sident égyp­tien avait dé­cla­ré son sou­tien à une pro­po­si­tion fran­çaise d'or­ga­ni­ser une confé­rence de paix au Moyen-Orient plus tard cette an­née.

Ab­del Fat­tah al-Sis­si a éga­le­ment ap­pe­lé Is­raël et les Pa­les­ti­niens à sai­sir ce qu'il a dé­crit comme une oc­ca­sion «réa­liste» et «grande» pour par­ve­nir à un rè­gle­ment pa­ci­fique à leur conflit vieux de plu­sieurs dé­cen­nies.

Le pré­sident égyp­tien a af­fir­mé que les Is­raé­liens et les Pa­les­ti­niens ne doivent pas cher­cher plus loin que le trai­té de paix égyp­to-is­raé­lien de 1979 pour voir le ré­sul­tat po­si­tif du ré­ta­blis­se­ment de la paix.

Il a dit que l'am­pleur de l'ani­mo­si­té entre l'Egypte et Is­raël qui exis­tait avant la con­clu­sion de l'ac­cord his­to­rique n'a pas été dif­fé­rente de la fa­çon dont les Pa­les­ti­niens et les Is­raé­liens se sentent main­te­nant.

Al-Sis­si a af­fir­mé que l'Egypte est prête à «faire tous les ef­forts" pour contri­buer à un rè­gle­ment is­raé­lo-pa­les­ti­nien.

La France tente ac­tuel­le­ment de mettre sur pied une confé­rence in­ter­na­tio­nale afin de re­lan­cer le pro­ces­sus de paix entre Is­raé­liens et Pa­les­ti­niens, au point mort de­puis l’échec en avril 2014 de la der­nière ini­tia­tive amé­ri­caine. Pré­vue ini­tia­le­ment fin mai, cette confé­rence a été re­por­tée à juin pour per­mettre au se­cré­taire d’État amé­ri­cain John Ker­ry d’y as­sis­ter.

Le se­cré­taire d'Etat vou­lait en sa­voir plus sur les plans d'al-Sis­si. Plus tôt mer­cre­di, Ker­ry avait par­lé par té­lé­phone à cet égard avec le Pre­mier mi­nistre is­raé­lien Ben­ja­min Ne­ta­nya­hu

Le se­cré­taire d'Etat a sou­li­gné en outre l'im­por­tance de l'Egypte dans la ré­gion. Il a par­lé de l'im­por­tance de la re­la­tion des Etats-Unis avec l'Egypte et la re­cherche de moyens pour main­te­nir cette re­la­tion dy­na­mique et saine.

Il a ajou­té que la me­nace du ter­ro­risme à la­quelle les Egyp­tiens font face, ain­si qu'une va­rié­té d'autres dé­fis pol- itiques, éco­no­miques et de sé­cu­ri­té dans le pays ont éga­le­ment été dis­cu­tés.

La se­maine der­nière, le mi­nistre égyp­tien des Af­faires étran­gères Sa­meh Chou­kry avait te­nu une "longue réunion" avec Ker­ry à New York, où les deux hommes ont exa­mi­né une sé­rie de ques­tions ré­gio­nales, y com­pris les crises en Sy­rie et en Li­bye, ain­si que les pré­pa­ra­tifs de la pro­chaine confé­rence de paix is­raé­lo-pa­les­ti­nienne en France.

Le dé­par­te­ment d'Etat amé­ri­cain avait ap­prou­vé la vente des lan­ceurs de mis­siles sous-ma­rins Boeing UGM-84L en­cap­su­lés Har­poon II an­ti­na­vires à l'Egypte. Les mis­siles se­ront uti­li­sés par les nou­veaux sous-ma­rins de type 209 de l'Egypte, qui sont construits par Thys­senK­rupp Ma­rine Sys­tems. La so­cié­té al­le­mande a ré­vé­lé que l'Egypte avait com­man­dé quatre ba­teaux de type 209/1400 quand elle a an­non­cé le lan­ce­ment de la pre­mière en dé­cembre 2015.

Es­ti­mé à une va­leur de 143 mil­lions de dol­lars, le pa­quet ap­prou­vé com­prend 20 mis­siles UGM-84L, deux vé­hi­cules de for­ma­tion de cer­ti­fi­ca­tion, des pièces de re­change, l'équi­pe­ment connexe, la for­ma­tion du per­son­nel et des ser­vices de sou­tien.

L'Egypte a dé­jà la ver­sion RGM-84L du na­vire lan­cé le Har­poon II sur son am­bas­sa­deur IV classe ar­ti­sa­nat d'at­taque ra­pide.

La se­maine der­nière, l'am­bas­sade amé­ri­caine au Caire a dé­cla­ré dans un com­mu­ni­qué que la pre­mière ex­pé­di­tion des MRAP (Mine Re­sis­tant Am­bush Pro­tec­ted), les vé­hi­cules conçus pour pro­té­ger les sol­dats de coups d'en­gins ex­plo­sifs im­pro­vi­sés (EEI), les mines ter­restres, et d'autres types d'at­taques est ar­ri­vée dans le port égyp­tien d'Alexan­drie pour sa li­vrai­son à l'ar­mée égyp­tienne.

"Les États-Unis et les grandes puis­sances avaient af­fir­mé lun­di, à Vienne, être fa­vo­rables à une le­vée de l'em­bar­go de l'ONU sur les ventes d'armes à la Li­bye et être "prêts" à ar­mer le gou­ver­ne­ment d'union na­tio­nale pour lut­ter contre Daesh d'autres groupes ter­ro­ristes", a dé­cla­ré John Ker­ry, qui pré­si­dait la ren­contre avec le mi­nistre ita­lien des Af­faires étran­gères, Pao­lo Gen­ti­lo­ni, lors d'une confé­rence de presse.

La Rus­sie, l'Ara­bie saou­dite, la Chine, l'Égypte, la Tu­ni­sie, la France, le Royaume-Uni, l'Al­le­magne et l'Ita­lie sont no­tam­ment si­gna­taires de cet en­ga­ge­ment.

Ren­contre d'al-Sis­si avec Ker­ry

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.