L’Égypte dé­plore les vic­times du crash

Watani Francophone - - الصفحة الأمامية - Ab­del Mas­sih Fel­li

L'Egypte a conclu deux contrats avec deux so­cié­tés fran­çaise et ita­lienne pour qu’elles aident à re­trou­ver les boîtes noires de l’Air­bus d’EgyptAir dis­pa­ru jeu­di en mer Mé­di­ter­ra­née. Cô­té fran­çais, c’est le Bu­reau d’en­quêtes et d’ana­lyses (BEA) qui pas­se­ra com­mande, a pré­ci­sé le Quai d’Or­say. Le temps est comp­té puisque les ba­lises des en­re­gis­treurs ne peuvent émettre qu’en­vi­ron un mois.

Les don­nées des boîtes noires de l'avion d'EgyptAir qui s'est abî­mé en Mé­di­ter­ra­née se­ront dé­chif­frées en Egypte, si elles sont in­tactes, a dé­cla­ré un en­quê­teur. En cas de dom­mage, elles se­ront en­voyées à l'étran­ger.

Un Air­bus A320 de la com­pa­gnie égyp­tienne EgyptAir as­su­rant le vol MS804 entre Pa­ris et Le Caire avait dis­pa­ru au-des­sus de la Mé­di­ter­ra­née dans l'es­pace aé­rien de l'Egypte dans la nuit du 18 au 19 mai avec 66 per­sonnes à son bord. Les opé­ra­tions de re­cherche sont me­nées par les forces aé­riennes et na­vales de l'Egypte, de la Grèce, de la France et des Etats-Unis. Ven­dre­di 20 mai, les mi­li­taires égyp­tiens ont an­non­cé avoir dé­cou­vert des dé­bris d'avion et des ef­fets per­son­nels des pas­sa­gers à 290 km au nord d'Alexan­drie. Se­lon le mi­nis­tère égyp­tien de l'Avia­tion ci­vile, il n'y a pas de sur­vi­vants.

Les fa­milles des deux pi­lotes de l'avion qui s'est abî­mé dans la Mé­di­ter­ra­née ont cé­lé­bré les fu­né­railles de leurs dis­pa­rus. L'un avait 36 ans et to­ta­li­sait 6.275 heures de vol. L'autre n'avait que 25 ans.

La dif­fi­cile re­cherche des boîtes noires, à 3 000 mètres de pro­fon­deur, se pour­sui­vait. Un pa­trouilleur de haute mer en­voyé par la France est ar­ri­vé lun­di dans la zone de re­cherches.

Le pro­cu­reur gé­né­ral d'Egypte a de­man­dé à son ho­mo­logue fran­çais de lui re­mettre les don­nées re­la­tives au sé­jour, à l'aé­ro­port Rois­sy-Charles-de-Gaulle, de l'avion d'EgyptAir qui s'est abî­mé en Mé­di­ter­ra­née. Les do­cu­ments re­quis par Na­bil Sa­dek concernent le sort de l'Air- bus A320 jus­qu'au mo­ment où il est sor­ti de l'es­pace aé­rien fran­çais et sont de tous types, qu'ils soient écrits, au­dios ou vi­déos, pré­cise le com­mu­ni­qué.

Le pro­cu­reur a aus­si prié les au­to­ri­tés grecques de lui re­mettre les trans­crip­tions de conver­sa­tions entre le pi­lote de l'Air­bus et les res­pon­sables du contrôle du tra­fic aé­rien en Grèce. Il a aus­si de­man­dé d'in­ter­ro­ger ces res­pon­sables pour sa­voir si le pi­lote leur avait en­voyé un si­gnal de dé­tresse. Les res­pon­sables égyp­tiens disent qu'ils n'ont pas re­çu de si­gnal de dé­tresse avant la dis­pa­ri­tion de l'ap­pa­reil.

Le crash a pous­sé les Egyp­tiens à avoir le coeur bri­sé. Non seule­ment la perte de vies tra­giques, mais l'ac­ci­dent doit éga­le­ment coû­ter cher à l'Egypte sur les plans éco­no­mique et tou­ris­tique à un mo­ment où le pays veut dif­fi­ci­le­ment se re­mettre.

Les py­ra­mides de Gui­zeh ont été illu­mi­nées en noir et bleu, avec le lo­go et le nu­mé­ro du vol MS804 d'EgyptAir en blanc dans le deuil pour les vic­times de l'avion si­nis­tré.

Egyptair a chan­gé son icône Twit­ter en noir, éga­le­ment en deuil.

Les his­toires et les pho­to­gra­phies de ceux qui ont per­du leur vie dans l'ac­ci­dent ont cir­cu­lé vi­rales sur les mé­dias so­ciaux. La tra­gé­die n'pas af­fec­té les vic­times d'ac­ci­dents et de leurs proches seule­ment, mais était la source de deuil et de dou­leur dans le coeur de toute l'Egypte.

Di­manche 22 mai a vu une messe de Re­quiem te­nue à l'église Bou­tros­siya à Abas­siya, au Caire pour les vic­times qui ont per­du leur vie dans l'ac­ci­dent d'EgyptAir MS804.

Pré­si­dant la messe a été l'An­ba Da­nial, évêque de Maa­di et se­cré­taire du pape, qui a été re­joint par l'An­ba Yu­lius, évêque du Vieux Caire, et un cer­tain nombre de membres du cler­gé copte. L'An­ba Da­nial re­pré­sen­tait le pape Ta­wa­dros II qui était en Au­triche pour une vi­site qui sert le double ob­jec­tif pas­to­ral et mé­di­cal.

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.