Né­go­cia­tion des Eglises copte et éthio­pienne sur les pro­blèmes de Deir El-Sul­tan

Watani Francophone - - الصفحة الأمامية -

Une dé­lé­ga­tion de l'Eglise Copte or­tho­doxe est re­tour­née le di­manche der­nier de Jé­ru­sa­lem après la pre­mière ronde de né­go­cia­tions entre l'Eglise copte or­tho­doxe et l'Eglise or­tho­doxe éthio­pienne pour dis­cu­ter de la ré­no­va­tion de Deir El Sul­tan dans la vieille ville de Jé­ru­sa­lem.

Sa Sain­te­té le Pape Ta­wa­dros avait en­voyé le se­cré­taire du Saint-Sy­node An­ba Ra­phael évêque gé­né­ral des Églises du centre-ville du Caire, An­ba Bae­man, évêque de Na­ka­da et Qous et co­or­di­na­teur des re­la­tions entre les églises copte et éthio­pienne, An­ba Yous­sef, évêque du sud des États-Unis, et An­ba An­to­nios, évêque de Jé­ru­sa­lem, pour né­go­cier avec la dé­lé­ga­tion de l'église éthio­pienne le pro­blème de Deir Sul­tan, et sur­tout que le mo­nas­tère a be­soin de tra­vaux de res­tau­ra­tion. Les né­go­cia­tions ont eu lieu en pré­sence des re­pré­sen­tants de l'am­bas­sade égyp­tienne et la dé­lé­ga­tion éthio­pienne re­pré­sen­tée par l'évêque de l'Eglise éthio­pienne en Terre Sainte et les re­pré­sen­tants de l'am­bas­sade d'Ethio­pie et la pré­sence de re­pré­sen­tants de la sé­cu­ri­té et le pa­triarche de l'Eglise grecque or­tho­doxe. Comme la pro­prié­té de l'église est gra­ve­ment en­dom­ma­gée par la non-res­tau­ra­tion du mo­nas­tère, la dé­lé­ga­tion de l'Eglise copte a af­fi­ché ses "vues sur la ques­tion de Deir al-Sul­tan" et a exi­gé un pro­to­cole com­plet pour sé­pa­rer la pro­prié­té et la pos­ses­sion et don­ner la prio­ri­té à la res­tau­ra­tion en fonc­tion des dé­ci­sions de la Cour et la loi de l'état cou­rante et la dé­lé­ga­tion de l'Église copte est en at­tente pour que l'église éthio­pienne donne des ré­ponses aux ques­tions et de­mandes de ren­sei­gne­ments for­mu­lées par la dé­lé­ga­tion égyp­tienne.

La dé­lé­ga­tion de l'église copte or­tho­doxe d'Egypte s'était ren­due à Jé­ru­sa­lem mar­di 2 août pour dis­cu­ter de la res­tau­ra­tion du mo­nas­tère de Deir El-Sul­tan.

La vi­site, an­non­cée par l'Église, est ve­nue en ac­cord avec les res­pon­sables de l'Eglise éthio­pienne dans le but de dis­cu­ter de la res­tau­ra­tion de l'an­cien mo­nas­tère Deir El-Sul­tan dans la vieille ville de Jé­ru­sa­lem.

Le porte pa­role de l'Eglise copte or­tho­doxe, An­ba Bou­los Ha­lim, a dit que l'Église or­tho­doxe éthio­pienne ne peut pas ré­no­ver le mo­nas­tère sans l'ap­pro­ba­tion de l'Eglise copte.

De sa part, Mgr Bae­man, chef du Co­mi­té de ges­tion de crise de l'Eglise copte, a dé­cla­ré que la vi­site ex­plo­ra­toire com­pre­nait l'exa­men des do­cu­ments qui prouvent la pro­prié­té égyp­tienne du mo­nas­tère. Deir El-Sul­tan est l'un des mo­nu­ments les plus im­por­tants coptes à Jé­ru­sa­lem et est la plus an­cienne église dans le monde.

Se­lon Mgr Bae­man, les vi­sites ec­clé­sias­tiques ne de­vraient pas être consi­dé­rées comme une vio­la­tion de la po­si­tion de longue date de l'église contre la vi­site des Coptes égyp­tiens en Is­raël.

His­to­rique

Pen­dant le règne du Sul­tan Al Moez (1033-1054), les dé­lé­gués égyp­tiens étaient uti­li­sés pour trans­por­ter l'ar- gent de la Ge­zia col­lec­tées au­près des Coptes d'Egypte, et l'ame­ner au Ca­li­fat musulman à Bag­dad. Une fois, le dé­lé­gué a été at­ta­qué par des vo­leurs, et ca­cha l'ar­gent de la Ge­zia dans le Pa­triar­cat copte. Voi­là pour­quoi le Sul­tan Al Moez a ac­cor­dé Deir-El-Sul­tan aux fa­milles coptes - pour leur loyau­té, et en tant que mai­son de re­pos pour ses dé­lé­gués.

Deir El Sul­tan se trouve sur le toit du Saint-Sé­pulcre au lieu des ruines de l'église Mar­ty­rium. Il est si­tué entre les lo­caux du Pa­triar­cat copte et l'Église du Saint Sé­pulcre du cô­té est . Il s'étend sur 1800 mètres car­rés et se com­pose d'une cour avec la cou­pole de la cha­pelle de Sain­teHé­lène au mi­lieu. Il y a deux cha­pelles coptes an­ciennes sur le cô­té sud-ouest du mo­nas­tère - la cha­pelle de l'ar- change Mi­chel et la cha­pelle des Quatre Créa­tures in­cor­po­relles. Sur le cô­té est de la cour, il y a quelques salles dans les­quelles les Coptes étaient hôtes des moines éthio­piens, en plus de la salle du Su­pé­rieur du mo­nas­tère - qui est un moine copte.

Le Sul­tan Sa­la­din avait ac­cor­dé ce mo­nas­tère à l'Eglise copte en re­con­nais­sance du rôle na­tio­nal que les Coptes ont joué. L'Eglise copte a ac­cueilli les moines abys­sins au mo­nas­tère pen­dant plus de trois siècles, mais après la guerre de six jours en 1967, Is­raël a sai­si le mo­nas­tère et ex­pul­sé les moines égyp­tiens pour le re­mettre aux Ethio­piens. L'Eglise copte a eu re­cours à la cour is­raé­lienne qui a sta­tué que le mo­nas­tère doit être re­tour­né à l'église égyp­tienne, mais au­cune dé­ci­sion n'a été ap­pli­quée.

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.