La dis­pa­ri­tion d’un village suite à un séisme en Ita­lie

Watani Francophone - - الصفحة الأمامية - Ab­del Mas­sih Fel­li

Un puis­sant séisme, tôt mer­cre­di dans le centre de l'Ita­lie, a fait au moins 159 morts et dé­truit presque en­tiè­re­ment plu­sieurs vil­lages. Ce séisme, de ma­gni­tude 6.0 qui a par­tiel­le­ment dé­truit au moins trois vil­lages dans une ré­gion mon­ta­gneuse au nord-est de Rome, a fait 159 morts, a in­di­qué le chef de la pro­tec­tion ci­vile, Fa­bri­zio Cur­cio, in­ter­ro­gé par la Rai, la té­lé­vi­sion pu­blique ita­lienne.

La po­lice ita­lienne a éga­le­ment fait sa­voir qu'elle avait mis en place un dis­po­si­tif pour évi­ter les "cha­cals", nom don­né en Ita­lie aux pilleurs de mai­sons vi­dées de leurs ha­bi­tants après des ca­tas­trophes na­tu­relles ou des éva­cua­tions for­cées. Des camps ont été ins­tal­lés à proxi­mi­té de ces vil­lages pour ac­cueillir quelque 2.500 per­sonnes, dé­sor­mais sans toit.

Les images par­ve­nues des vil­lages si­nis­trés ont ré­vé­lé l'am­pleur des des­truc­tions. Des im­meubles ne sont plus que ruines, des gens ha­gards se re­grou­paient dans les rues. Une pho­to pu­bliée sur les ré­seaux so­ciaux mon­trait des ha­bi­tants fuyant leur mai­son, à moi­tié dé­truite, sus­pen­dus à des draps.

Dans l'une des com­munes les plus tou­chées, Ar­qua­ta del Tron­to, une fa­mille en­tière, deux adultes et deux en­fants, ont été re­trou­vés morts.

Ce trem­ble­ment de terre de ma­gni­tude 6.2, se­lon l'Ins­ti­tut amé­ri­cain de géo­lo­gie (USGS), mais de 6.0 se­lon son équi­valent ita­lien, a se­coué le centre de la pé­nin­sule mer­cre­di à pe­tit ma­tin. Il s'agit du plus im­por­tant séisme en Ita­lie de­puis le 20 mai 2012 où un trem­ble­ment de terre de ma­gni­tude 6.0 avait fait 25 morts entre Mo­dène et Fer­rare (nord). A Ama­trice, dans la ré­gion du La­tium, à proxi­mi­té de l'épi­centre du séisme, des scènes de des­truc­tion to­tale ont été ra­con­tées par les ha­bi­tants de ce village pit­to­resque et très tou­ris­tique. Ama­trice, où sont nés les "spa­ghet­ti all'ama­tri­cia­na", s'ap­prê­tait à cé­lé­brer ce wee­kend la 50e édi­tion d'un fes­ti­val dé­dié à cette re­cette.

Il s’agit d’un séisme ty­pique de la ré­gion. Toute la chaîne de mon­tagnes des Apen­nins, qui par­court sur mille ki­lo­mètres l’Ita­lie du Nord au Sud, est en train de s’éti­rer. Les Apen­nins se frac­turent sur de grandes failles qui per­mettent cet éta­le­ment. La plu­part du temps, ces failles ré­sistent, mais, par­fois, des mor­ceaux se cassent. Ce séisme de ma­gni­tude 6,2 cor­res­pond à la frac­ture d’un mor­ceau d’une ving­taine de ki­lo­mètres de long. Les vi­bra­tions d’une telle cas­sure de faille sont très fortes, ce qui ex­plique que le séisme ait été res­sen­ti jus­qu’à 140 ki­lo­mètres de l’épi­centre, à Rome. Ce sont les mêmes causes qui avaient pro­vo­qué le séisme très meur­trier de 2009 à L’Aqui­la. A cette époque, la faille et l’épi­centre étaient si­tués tout près de la ville, contrai­re­ment au trem­ble­ment de terre ac­tuel, sur­ve­nu à 10 ki­lo­mètres de Nur­sie, en Om­brie.

Des ha­bi­tants du village d'Ama­trice dans les ruines des bâ­ti­ments après le séisme

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.