Jours his­to­riques à New York

Watani Francophone - - الصفحة الأمامية - Ab­del Mas­sih Fel­li

Des jours his­to­riques qua­li­fient ceux de New York parce que c'était la pre­mière fois que l'ONU s'est réunie pour dis­cu­ter de la ques­tion de la mi­gra­tion dans le but de dé­fi­nir un pro­gramme qui est une ré­ponse à la crise im­pli­quant plu­sieurs pays membres, ain­si que des mil­lions de per­sonnes déses­pé­rées fuyant la guerre et la faim. Ce pro­ces­sus dif­fi­cile de­vrait être ache­vé en Oc­tobre 2017. A l'is­sue du som­met, un pro­gramme a été pré­vu pour la ré­ponse mon­diale co­or­don­née dans la­quelle il dé­clare que les Na­tions unies s'en­gagent à lut­ter contre l'ex­ploi­ta­tion, le ra­cisme et la xé­no­pho­bie, pour sau­ver la les peuples, afin d'as­su­rer des pro­cé­dures fron­ta­lières justes et conformes au droit in­ter­na­tio­nal. Avec deux do­cu­ments (un sur les mi­grants et l'autre sur les ré­fu­giés), il se­ra pos­sible d'at­teindre, ce qui est l'es­poir, le «Pacte mon­dial sur les mi­grants" en 2018. Mais la route semble être en­core longue, vu que l'ONU éprouve de longue date de la dif­fi­cul­té à pas­ser de bonnes in­ten­tions à des faits concrets met­tant tout le monde d'ac­cord.

Par­mi les lea­ders par­ti­ci­pants, en plus du pré­sident amé­ri­cain Ba­rack Oba­ma, se trou­vaient Hol­lande, The­re­sa May, le pré­sident égyp­tien al-Sis­si, le pré­sident turc Er­do­gan, le Pre­mier mi­nistre is­raé­lien Ne­ta­nya­hu et le pré­sident de l'Iran Ro­ha­ni. Était éga­le­ment pré­sent le Pre­mier mi­nistre Mat­teo Ren­zi qui s'est ar­rê­té aux États-Unis jus­qu'à mer­cre­di pour prendre part à un dé­bat or­ga­ni­sé par la Clin­ton Glo­bal Ini­tia­tive, ani­mé par Bill Clin­ton. Dans la jour­née, il a pris part aux tra­vaux du Som­met des Na­tions unies pour les ré­fu­giés et les mi­grants.

Le som­met ne fut pas sui­vi par le pré­sident russe Vla­di­mir Pou­tine. A sa place se trou­vait le mi­nistre des Af­faires étran­gères Ser­gueï La­vrov.

Le 20 Sep­tembre, à l'As­sem­blée gé­né­rale, le pré­sident sor­tant Ba­rack Oba­ma a ac­cueilli le som­met des di­ri­geants sur les ré­fu­giés ain­si que des re­pré­sen­tants des gou­ver­ne­ments du Ca­na­da, de l'Ethio­pie, l'Al­le­magne, la Jor­da­nie, le Mexique et la Suède. "Les Etats-Unis se sont en­ga­gés à trou­ver des so­lu­tions", a dé­cla­ré le se­cré­taire d'Etat amé­ri­cain John Ker­ry dans un rap­port de dé­cla­ra­tion où Oba­ma a de­man­dé aux pays de «prendre des en­ga­ge­ments concrets pour élar­gir le fi­let de sé­cu­ri­té hu­ma­ni­taire et créer des op­por­tu­ni­tés du­rables pour les ré­fu­giés à plus long terme ".

Le 21 Sep­tembre, il chan­gea de su­jet en pas­sant par les ré­fu­giés aux vi­rus. Les chefs d'Etat et de gou­ver­ne­ment par­ti­ci­pant à l'As­sem­blée gé­né­rale ont exa­mi­né la ré­sis­tance aux an­ti­mi­cro­biens, afin de sou­li­gner la gra­vi­té et l'am­pleur du pro­blème des bac­té­ries et des vi­rus ré­sis­tants aux mé­di­ca­ments qui tentent de trou­ver des so­lu­tions sûres et in­no­vantes. Un dé­fi pour cette As­sem­blée de la jour­née était la no­mi­na­tion d'un suc­ces­seur à Ban Ki-moon, dont le man­dat de Se­cré­taire gé­né­ral se ter­mine le 31 Dé­cembre.

A no­ter que la can­di­date dé­mo­crate Hilla­ry Clin­ton et le can­di­dat ré­pu­bli­cain Do­nald Trump ont ren­con­tré le pré­sident égyp­tien Ab­del Fat­tah al-Sis­si lun­di et dis­cu­té des ef­forts de lutte contre le ter­ro­risme.

Les prin­ci­paux can­di­dats de par­tis ont ren­con­tré le pré­sident égyp­tien à New York alors qu'il as­sis­tait à l'As­sem­blée gé­né­rale des Na­tions unies.

Clin­ton a évo­qué la né­ces­si­té de vaincre l'Etat is­la­mique en Irak et la Sy­rie (EI). Trump a éga­le­ment dis­cu­té de la re­la­tion po­li­tique et éco­no­mique entre les deux pays. Le ma­gnat de l'immobilier a sa­lué les ef­forts du pays pour lut­ter contre le ter­ro­risme et a pro­mis d'être «un ami fi­dèle" de l'Egypte s'il se­ra élu pré­sident.

Le sé­na­teur Jeff Ses­sions et le lieu­te­nant-gé­né­ral à la re­traite Mi­chael Flynn, deux des prin­ci­paux conseillers de Trump, ont éga­le­ment as­sis­té à la réunion. S'il se­rait élu en no­vembre, Trump au­rait dé­cla­ré à al-Sis­si qu'il se­rait in­vi­té à re­ve­nir dans le pays pour une vi­site of­fi­cielle. Le can­di­dat du par­ti ré­pu­bli­cain a éga­le­ment dit qu'il vou­drait se rendre en Egypte.

Le pré­sident Ab­del Fat­tah al-Sis­si n'a aucun scru­pule quant à la force de Do­nald Trump en tant que pré­sident des États-Unis.

As­sis avec Erin Bur­nett de CNN dans une in­ter­view re­trans­mise mer­cre­di soir, al-Sis­si avait deux mots lors­qu'on lui a de­man­dé s'il pen­sait que Trump se­rait un lea­der fort: "Sans doute."

En ce qui concerne sa ren­contre sé­pa­rée avec Hilla­ry Clin­ton, al-Sis­si a sug­gé­ré que la can­di­date dé­mo­crate se­rait un bon pré­sident aus­si.

«Les par­tis po­li­tiques aux États-Unis ne pour­raient pas per­mettre aux can­di­dats d'at­teindre ce ni­veau, à moins qu'ils ne soient qua­li­fiés pour di­ri­ger un pays de la taille des Etats-Unis d'Amé­rique," ré­pon­dit al-Sis­si.

Le pré­sident Ab­del Fat­tah al-Sis­si a d'autre part ex­hor­té Is­raël à "écrire une page brillante" dans l'his­toire du MoyenO­rient et faire la paix avec les Pa­les­ti­niens.

Pre­nant la pa­role à l'Or­ga­ni­sa­tion des Na­tions unies, alSis­si a dé­cla­ré que le conflit is­raé­lo-pa­les­ti­nien était "au coeur de l'in­sta­bi­li­té ré­gio­nale» et ex­hor­té les deux par­ties à re­gar­der l'exemple "mer­veilleux" fixé par son pays et l'Etat hé­breu, et se mettre d'ac­cord sur une so­lu­tion qui leur per­met de vivre en paix comme deux Etats voi­sins.

"Per­met­tez-moi de dé­vier de la dé­cla­ra­tion écrite pour adres­ser un ap­pel aux di­ri­geants is­raé­liens et les Is­raé­liens", a dé­cla­ré al-Sis­si à l'As­sem­blée gé­né­rale de l'ONU.

"Nous avons une réelle op­por­tu­ni­té d'écrire une page brillante dans l'his­toire de notre ré­gion et de nous dé­pla­cer vers la paix», a-t-il dit.

Pour le pré­sident al-Sis­si, l’Egypte se di­rige vers «une nou­velle so­cié­té ci­vile, un nou­veau pays mo­derne qui res­pecte la pri­mau­té du droit et res­pecte les droits de l'Homme et des li­ber­tés».

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.