Sur­prises ap­por­tées par le pré­sident à l'of­fice de la Na­ti­vi­té

Dans ce qui est de­ve­nu une tra­di­tion de­puis qu'il est de­ve­nu pré­sident de l'Égypte en juin 2014, le pré­sident Ab­del-Fat­tah al-Sis­si a fait une en­trée sur­prise dans la ca­thé­drale Saint-Marc à Ab­bas­siya, au Caire, à la veille de Noël. Le Pape Ta­wa­dros II s'

Watani Francophone - - الصفحة الأمامية - Vic­tor Sa­la­ma

La vi­site n'a pas été une «sur­prise» en ce sens qu'elle n'était pas in­at­ten­due, mais la nou­veau­té était que le pré­sident a été ac­cueilli par le Pape Ta­wa­dros à son en­trée à la ca­thé­drale et l'y a ac­com­pa­gné au mi­lieu des ap­plau­dis­se­ments des fi­dèles au son de la doxo­lo­gie de la Na­ti­vi­té. Une jeune fille don­na au pré­sident une cou­ronne de fleurs qu'il re­çut avec un sou­rire rayon­nant et pen­dit au­tour de son cou puis sou­le­va la pe­tite fille et lui don­na un bai­ser. Le chef de l'Etat a of­fert une gerbe de fleurs au Pape com­mé­mo­rant les mar­tyrs d'al-Bou­tros­siya.

Une autre sur­prise est ve­nue dans le dis­cours du pré­sident al-Sis­si. Après les bons sou­haits ha­bi­tuels aux coptes et au Pape, il fit deux an­nonces. Dans la pre­mière, il s'est ex­cu­sé aux coptes que l'État et les forces ar­mées avaient pris en­vi­ron trois ans pour avoir tar­dé à res­tau­rer les églises et éta­blis­se­ments chré­tiens qui avaient été at­ta­qués et rui­nés par les Frères mu­sul­mans le 14 août 2013. A cet égard, le pré­sident a dé­cla­ré que toutes les églises et les éta­blis­se­ments chré­tiens ont été res­tau­rés, à l'ex­cep­tion des icônes dans deux églises - une à Mi­nya et une à el-Ariche - qui étaient en­core sous la res­tau­ra­tion ex­perte et de­vraient être ache­vées dans 10 jours.

Le pré­sident al-Sis­si a af­fir­mé qu'il sou­te­nait la plu­ra­li­té et la di­ver­si­té et que, en confir­ma­tion, il an­non­çait alors que la nou­velle ca­pi­tale égyp­tienne, ac­tuel­le­ment en cons­truc­tion et pré­vue pour l'an­née pro­chaine, abri­te­rait la plus grande église d'Egypte et la plus grande mos­quée. Il a dit qu'il fai­sait dé­jà le pre­mier don pour la réal- isa­tion de ce pro­jet qui de­vait cé­lé­brer la di­ver­si­té et la plu­ra­li­té.

«Je tiens à dire que l'Égypte re­vien­dra à sa gran­deur his­to­rique», a dé­cla­ré le pré­sident. «Je suis cer­tain de ce­la parce que nous tra­vaillons fi­dè­le­ment et ho­no­ra­ble­ment pour ap­por­ter la paix, l'amour et la pros­pé­ri­té à tous. Ce­ci est en ligne avec ce que Dieu veut que nous fas­sions, donc je suis cer­tain qu'il se pro­dui­ra, " a-t-il as­su­ré.

En­fin, le pré­sident al-Sis­si a le­vé sa voix et son coeur dans la prière pour l'Egypte. «Je suis main­te­nant dans une mai­son de Dieu», dit-il. «Je prie pour que Dieu garde l'Égypte et s'oc­cupe d'elle.» Il par­tit alors au mi­lieu d'une ova­tion en­thou­siaste pour avoir ap­por­té une ex­pres­sion sin­cère d'amour.

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.