Lec­ture d'une oeuvre ar­tis­tique

Watani Francophone - - الصفحة الأمامية - Wag­di Ha­ba­chi

Avec la nais­sance de Jé­sus-Ch­rist, le sang des mar­tyrs des en­fants de Beth­léem ont ir­ri­gué les pre­mières pages de l'his­toire de notre Ch­ris­tia­ni­té et au cours des siècles, le sang des mar­tyrs a été les graines de la vraie foi chré­tienne... Nous avons ac­cueilli tous en­semble au dé­but de ce mois, l'En­fant de la crèche qui est ve­nu dans le monde pour don­ner la paix, l'es­pé­rance et la ré­demp­tion par le sang des mar­tyrs de l'Eglise al-Bou­tros­siya, re­nou­ve­lant la pro­messe que nous al­lons gar­der la foi avec droi­ture jus­qu'au der­nier souffle... Voi­ci que les jours passent ra­pi­de­ment et après Noël et l'Epi­pha­nie, nous com­mé­mo­rons en­semble ce di­manche le 40ème de la mort des 28 mar­tyrs, où leurs églises sou­lèvent les prières, comme si le Ch­rist vient à nous avec un mes­sage d'un nou­veau ras­su­re­ment à la fin du mois au cours du­quel il est ve­nu, et voi­ci qu'il rap­pelle la pro­messe di­vine: "N'Ayez pas peur car je suis avec vous et rap­pe­lez-vous que les portes de l'en­fer ne pré­vau­dront pas contre vous" ...

L'art copte se dis­tingue par le sym­bole qui est ex­pri­mé par l'ar­tiste dans ses créa­tions et les icônes de l'église et les riches ri­tuels ca­no­niques et la foi chré­tienne, comme nous voyons ces sym­boles dans la plus ré­cente icône de l'ar­tiste Vic­tor Fa­khou­ry étant tou­ché par l'at­ten­tat qui a été exé­cu­té par un ter­ro­riste à l'in­té­rieur de l'Eglise Saint Pierre et Saint Paul, alors que les fi­dèles as­sis­taient à la messe du di­manche 11 Dé­cembre 2016 et qui a coû­té la vie à 28 mar­tyrs et le gar­dien de l'église.

Le gra­phiste Vic­tor a des­si­né le Sei­gneur Jé­sus, Gloire à Lui, au centre de la toile, dé­ployant ses ailes pour étreindre les mar­tyrs de l'Eglise qui a été construite sur le ro­cher des Saints Pierre et Paul, au cô­té de deux mi­na­rets, en plus de l'église, sur­nom­mée l'Épouse du Ch­rist, des­si­née par l'ar­tiste au mi­lieu de la toile, avec sa main sai­gnant pour croître et conti­nuer à être «l'Eglise vic­to­rieuse». Nous no­tons deux anges de chaque cô­té son­nant la trom­pette au mi­lieu de l'obs­cu­ri­té du ciel, en ré­fé­rence aux aver­tis­se­ments de Dieu à l'homme pour la vie éter­nelle, et que l'épreuve mal­gré sa gra­vi­té, est utile pour les croyants. L'ar­tiste a aus­si des­si­né les mar­tyrs s'en­vo­lant dans la pein­ture, 14 de chaque cô­té, y com­pris le gar­dien de l'église, Am Na­bil.

L'ar­tiste a uti­li­sé la couleur blanche dans le des­sin de Jé­sus-Ch­rist et des anges, sym­bole de pu­re­té et de la paix vé­ri­table, et le bleu ciel, sym­bole de lim­pi­di­té et d'élé­va­tion, la couleur mar­ron se trouve dans le des­sin de l'Eglise comme sym­bole de la couleur de la roche contre la­quelle les portes de l'en­fer ne pré­vau­dront pas, comme in­di­qué dans (Mat­thieu 16:18), dont l'écri­ture a été trans­po­sée par l'ar­tiste sur le ta­bleau te­nu par un des anges du cô­té gauche. Il y a aus­si la couleur bleue fon­cée, sym­bole de l'obs­cu­ri­té du ciel mal­gré la pré­sence des étoiles et du crois­sant de lune.

On trouve éga­le­ment des paons au bas du pan­neau des deux cô­tés, l'un des sym­boles uti­li­sés dans l'art copte qui donnent des in­di­ca­tions pour la vie éter­nelle "nou­velle nais­sance", comme nous trou­vons la croix, sym­bole de la ré­sur­rec­tion. Il est connu que les ins­crip­tions de la queue du paon que nous voyons comme des yeux qui voient la splen­deur du Pa­ra­dis et la joie de la vie éter­nelle et l'étan­che­ment de la soif des mots du Sei­gneur Jé­sus, sont trou­vées dans l'art copte, dans les cha­pi­teaux des co­lonnes de cer­taines églises et les poutres en bois et en mé­tal.

Ces créa­tions ar­tis­tiques de l'art copte éclairent tout homme, afin de ga­gner la vie éter­nelle et d'ap­prendre l'his­toire de tous les saints et les mar­tyrs qui ont sa­cri­fié leur sang pour que l'Eglise reste tou­jours éle­vée.

Mi­chael Vic­tor

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.