Le Pape Ta­wa­dros consacre la pre­mière église copte au Ja­pon

Le Pape Ta­wa­dros II, pa­triarche de l'Église copte or­tho­doxe, est ar­ri­vé sa­me­di 26 août à l'aé­ro­port ja­po­nais d'Osa­ka pour la pre­mière vi­site d'un Pape copte dans le pays. Sa prin­ci­pale tâche consis­tait à consa­crer la pre­mière église copte au Ja­pon di­manch

Watani Francophone - - الصفحة الأمامية -

Par­ti­ci­paient à la messe de la consé­cra­tion An­ba Se­ra­pion, mé­tro­pole de Los An­geles; An­ba Da­niel, évêque de Maa­di; An­ba Da­niel, évêque de Syd­ney; et An­ba Her­mi­na évêque gé­né­ral des églises d'Ain Chams et de Ma­ta­riya, ain­si qu'un cer­tain nombre de prêtres. Le Ja­pon en tant que paroisse copte or­tho­doxe est af­fi­lié à l'évê­ché de Syd­ney.

L'am­bas­sa­deur d'Egypte à To­kyo, Is­maïl Khay­rat, a as­sis­té à la cé­ré­mo­nie.

Pen­dant la messe, le Pape Ta­wa­dros a éga­le­ment or­don­né trois diacres pour ai­der au ser­vice dans la nou­velle église. Les diacres nou­vel­le­ment or­don­nés ont re­çu les noms de: Ta­wa­dros; Mar­cos et Atha­nase.

Sa Sain­te­té a pro­non­cé un dis­cours de cir­cons­tance s'ex­pri­mant en ces termes:

"Ce jour est un jour de joie, ré­jouis­sez-vous en lui parce que c'est une com­mé­mo­ra­tion de la ré­sur­rec­tion du Ch­rist et c'est aus­si le 21 Mas­sar­ri de la com­mé­mo­ra­tion de la Sainte Vierge, et la joie que nous par- ta­geons tous dans le pla­ce­ment de nou­velles se­mences au Ja­pon, et ré­jouis­sez-vous en pré­sence de M. l'am­bas­sa­deur d'Egypte, le Père ar­che­vêque, les évêques et les prêtres réunis avec nous.

Nous avons com­men­cé ce ma­tin l'inau­gu­ra­tion de l'Eglise qui est de­ve­nue of­fi­ciel­le­ment pré­sente et nous avons une église au­jourd'hui au Ja­pon en date du 27/8/2017, et nous re­mer­cions le Gou­ver­ne­ment et le peuple ja­po­nais d'avoir ac­cueilli cette pe­tite plante.

L'Eglise copte est née dans la ville d'Alexan­drie et c'est pour ce­la que la ti­tu­la­ture du Pape copte est le Pape d'Alexan­drie. L'Eglise copte a été fon­dée par Saint-Marc et c'est pour cette rai­son que nous don­nons son nom à cette église. La Sainte Fa­mille a vi­si­té l'Egypte, et c'est en Egypte qu'a été fon­dée l'école d'Alexan­drie qui of­frait l'édu­ca­tion spi­ri­tuelle au­then­tique, et là sont ap­pa­rus des théo­lo­giens comme saint Atha­nase et saint Cy­ril, le pi­lier de la re­li­gion.

Des évé­ne­ments de mar­tyre ont eu lieu en Egypte pour la dé­fense de la foi, et ces mar­tyrs se sont éten­dus dans tout le pays d'Égypte, y com­pris des jeunes, des en­fants, des hommes et des femmes et pour eux nous te­nons une fête au mois de Sep­tembre. L'Egypte a pré­sen­té l'ordre mo­nas­tique au monde en­tier par le biais de Saint-An­toine. Par consé­quent, dans l'Église nous vé­né­rons les théo­lo­giens, les puis­sants dans le mar­tyre et les justes dans les ri­tuels, l'Eglise sert tous. Lorsque nous éta­blis­sons une église, nous of­frons de l'éner­gie d'amour, vu que l'église est un signe d'amour et sert aus­si tous et les res­pon­sa­bi­li­tés de par­rai­nage sont éten­dues.

Quand l'église a éta­bli l'école, elle est de­ve­nue la mère qui prend soin. Lorsque Jé­sus-Ch­rist était en tour­née, il fai­sait le bien, et nos Pères les apôtres nous ont en­sei­gné que nous de­vons ef­fec­tuer des tour­nées et faire le bien. Le ser­vice de l'épar­chie de Syd­ney s'est éten­du ici au Ja­pon, et lorsque Dieu a créé l'homme c'était pour lui confier une mis­sion.

Je re­mer­cie tous de la fa­tigue four­nie dans cette église et en Egypte dans le cadre du grand in­té­rêt pour la pré­sence de l'église ici au Ja­pon, Jé­sus a dit: «Dieu a tant ai­mé le monde qu'Il a sa­cri­fié son Fils unique, afin que qui­conque croit en lui ne pé­risse pas, mais qu'il ait la vie éter­nelle» (Jean 3:16)".

Il a conclu en di­sant: "Nous sommes en fait au­jourd'hui dans la joie et nous nous ré­jouis­sons alors que nous nous ren­con­trons ce ma­tin par la grâce de Dieu, alors que nous avons or­don­né un prêtre pour cette église jus­qu'à la fin de sa forme for­melle et nous consa­cre­rons éga­le­ment trois diacres".

Le Pape Ta­wa­dros II avait d'autre part dé­cla­ré à son ar­ri­vée au Ja­pon: «L'Église ne connaît pas de li­mites géo­gra­phiques; Nous nous oc­cu­pons des coptes par­tout dans le monde". Il a af­fir­mé que l'ou­ver­ture d'une église égyp­tienne au Ja­pon est consi­dé­rée comme une preuve que l'amour et la re­li­gion ne connaissent pas les na­tio­na­li­tés ou les fron­tières, ajou­tant que l'Église copte offre de l'amour par­tout et ouvre ses bras à toutes les per­sonnes, quelle que soit leur cou­leur, leur race ou leur na­tio­na­li­té.

«Nous avons ap­pris beau­coup du Ja­pon», a in­di­qué le Pape, dé­cri­vant les Ja­po­nais comme ac­tifs et di­li­gents, avec une grande his­toire et une ci­vi­li­sa­tion. "Les Ja­po­nais sont de­ve­nus l'une des plus grandes na­tions du monde, en dé­pit de ce qu'ils ont souf­fert dans la Se­conde Guerre mon­diale", a-t-il ajou­té, sou­li­gnant le rôle des nou­velles écoles ja­po­naises en Egypte.

Le Pape est res­té au Ja­pon jus­qu'au 29 août, puis s'est ren­du en Aus­tra­lie où il doit exer­cer des tâches pas­to­rales in­ten­sives jus­qu'à son re­tour au Caire le 12 sep­tembre.

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.