Les ma­nus­crits de Dar Al-Ko­tob

Watani Francophone - - الصفحة الأمامية -

Dar Al-Ko­tob est la plus an­cienne des bi­blio­thèques mo­dernes en Egypte. Elle fut éta­blie par Ré­faa Al-Tah­ta­wi (1801-1872) qui sug­gé­ra sa créa­tion et com­men­ça son exé­cu­tion sous la sur­veillance d'Ali Mou­ba­rak (1823-1893). Un grand nombre de livres, d'équi­pe­ments et de cartes furent ras­sem­blés des di­verses bi­blio­thèques, et mos­quées. L'inau­gu­ra­tion pu­blique de la bi­blio­thèque eut lieu le 24 sep­tembre 1870.

Dar Al-Ko­tob ap­pe­lé Al-Ko­tob­kha­na Al-Khé­dé­weya, dé­bu­ta dans une par­tie du pa­lais de Mous­ta­fa Fa­del au Darb Al-Dja­ma­miz, au Caire. Puis, quand le nombre de vi­si­teurs de toutes ca­té­go­ries, ain­si que le nombre de livres aug­men­tèrent à 54000 vo­lumes com­pre­nant livres et ma­nus­crits, un nou­veau bâ­ti­ment fut pré­pa­ré à Bab Al-Khalq. Ses fon­da­tions furent éta­blies en 1899, et l'inau­gu­ra­tion of­fi­cielle eut lieu en 1904.

Le nombre de livres aug­men­ta pen­dant plus d'un de­mi-siècle, le bâ­ti­ment ori­gi­nal ne put plus les conte­nir; on en construi­sit donc un autre sur la cor­niche du Nil; et le plus grand nombre des livres et des ma­nus­crits y fut trans­por­té en 1971.

L'en­semble des ma­nus­crits qui se trouve à Dar Al-Ko­tob est consi­dé­ré comme une des plus im­por­tantes col­lec­tions. C'est un tré­sor na­tio­nal et un pa­tri­moine hu­main .

En 1870, Dar Al-Ko­tob com­men­ça le ras­sem­ble­ment des ma­nus­crits du Co­ran, des ma­nus­crits arabes, per­sans, et turques des mos­quées, des bi­blio­thèques et des ad­mi­nis­tra­tions. Puis un grand nombre de livres fut of­fert à Dar Al-Ko­tob par les pro­prié­taires des bi­blio­thèques pri­vées dont les plus im­por­tantes étaient "Al-Kha­za­na Al-Za­keya" ap­par­te­nant à Ah­mad Za­ki Pa­cha et "Al-Mak­ta­ba Al-Tay­mou­reya", ap­par­te­nant au cé­lèbre écri­vain Ah­med Tay­mour Pa­cha. Grâce à ces ef­forts, Dar Al-Ko­tob de­vint le plus grand centre de ma­nus­crits en Egypte. La col­lec­tion de ma­nus­crits de Dar Al-Ko­tob, ain­si que celles conser­vées dans les bi­blio­thèques d'Al-Az­har, de l'uni­ver­si­té du Caire, d'Alexan­drie, d'Al-Man­sou­ra, de Tan­ta, de Da­miette, du Si­naï et des villes de la Haute Egypte forment en­vi­ron un to­tal de 100000 vo­lumes qui ac­cordent à l'Egypte une place pri­vi­lé­giée dans les do­maines des sciences et de la culture.

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.