Hom­mage mé­ri­té aux Mar­tyrs de la Foi et de la Pa­trie

En l’hon­neur des «mar­tyrs de la foi et de la Pa­trie », les cloches des églises et mo­nas­tères ont son­né à toute vo­lée dans toute l’Egypte. As­su­ré­ment, ce 14 mai res­te­ra gra­vé dans la mé­moire des coptes.

Watani Francophone - - الصفحة الأمامية -

En

1968, l’Eglise a ac­cueilli les dé­pouilles de l’Apôtre Saint Marc, né en Li­bye, 1950 ans après son mar­tyr. En 2018, l’Eglise a re­çu les dé­pouilles des en­fants de Saint Marc, 39 mois après leur mar­tyr.

Un avion trans­por­tant les dé­pouilles des chré­tiens dé­ca­pi­tés par Daesh dans la ville cô­tière de Syrte, en Li­bye, en fé­vrier 2015, avait at­ter­ri à l'aé­ro­port du Caire le 14 mai. Le Pape Ta­wa­dros II était sur place pour les re­ce­voir; il était ac­com­pa­gné d'un cer­tain nombre d'évêques et de hauts di­gni­taires de l'Église et de l'État. Les dé­pouilles, qui ont été iden­ti­fiées par des tests d'ADN, ont été pla­cés dans des cer­cueils por­tant cha­cun une gra­vure du nom de l'homme dont il dé­tient le corps. Ils ont été des­cen­dus de l'avion à une pro­ces­sion de diacres les at­ten­dant sur le sol en chan­tant les joyeux can­tiques de la Ré­sur­rec­tion. Le Pape a ac­cueilli les dé­pouilles avec des prières d'ac­tion de grâce et de louange. Le choeur du sé­mi­naire clé­ri­cal avec un cer­tain nombre de prêtres ont par­ti­ci­pé à la pro­ces­sion de la ré­sur­rec­tion lors de la ré­cep­tion des corps des mar­tyrs, en pré­pa­ra­tion pour la ré­ci­ta­tion par Sa Sain­te­té le Pape Ta­wa­dros II de prières fu­nèbres.

Les cer­cueils ont été en­suite em­me­nés au village d'al-Our à Sa­ma­lout, Mi­nya, à en­vi­ron 250 km au sud du Caire, où ils ont été pla­cés dans un sanc­tuaire spé­cial pré­pa­ré pour eux.

L'Église copte avait dé­cla­ré les 21 chré­tiens mar­tyrs de la foi, puis­qu'ils avaient don­né leur vie pour leur foi. Par ordre du pré­sident Abdel-Fat­tah al-Sis­si, une église a été construite en leur hon­neur dans le village d'al-Our qui abri­tait 13 d’entre eux. L'église a été nom­mée par le pré­sident al-Sis­si: "Église des Mar­tyrs de la Foi et de la Pa­trie". Elle abrite un sanc­tuaire pour ac­cueillir leurs dé­pouilles.

Les 21 mar­tyrs, 20 coptes et un gha- néen tra­vaillaient comme ou­vriers en Li­bye. Ils ont été cap­tu­rés par Daesh à la fin de l'an­née 2014 ou au dé­but de 2015 alors qu'ils ten­taient de quit­ter le pays et de ren­trer chez eux. Des images vi­déo hor­ribles ont été dif­fu­sées par Daesh le 15 fé­vrier 2015, mon­trant les 21 hommes chré­tiens ali­gnés en com­bi­nai­sons orange sur une plage de Syrte où ils ont été dé­ca­pi­tés. Les images ont en­voyé des ondes de choc en Egypte et dans le monde en­tier. Mais der­rière l’as­pect ma­cabre, on voit que cer­tains des mar­tyrs, au mo­ment de leur mise à mort bar­bare, ré­pé­taient «Sei­gneur Jé­sus Christ». Au­cun doute: ces chré­tiens sont morts pour le Christ. Sans le re­nier.

L'Egypte a ri­pos­té le len­de­main avec une sé­rie de frappes aé­riennes contre des cibles de Daesh à Syrte.

En sep­tembre 2017, le pro­cu­reur li­byen a an­non­cé que le lieu de sé­pul­ture des hommes dé­ca­pi­tés avait été lo­ca­li­sé, sur la base des in­for­ma­tions four­nies par le ca­me­ra­man qui avait fil­mé la dé­ca­pi­ta­tion et qui avait été cap­tu­ré par les au­to­ri­tés li­byennes. Des pro­cé­dures com­pli­quées ont sui­vi, y com­pris des tests d'ADN, pour iden­ti­fier les corps et les ren­voyer en Egypte.

La date du 15 fé­vrier est main­te­nant mar­quée par l'Église copte comme la fête des mar­tyrs des temps mo­dernes. Elle a d'abord été cé­lé­brée cette an­née à l'église des mar­tyrs de la foi et de la pa­trie à al-Our, avec une grande congré­ga­tion rem­plis­sant l'église. Le sanc­tuaire com­pre­nait des pho­to­gra­phies des mar­tyrs, mais leurs fa­milles ont dit qu'ils at­ten­daient les jours où leurs corps se­raient ra­me­nés pour être lo­gés dans le sanc­tuaire.

Les cer­cueils sont ar­ri­vés à al-Our dans les pre­mières heures du15 mai et ont été dé­po­sés à l'église pour les louanges et la messe. Ils ont été re­çus par les vil­la­geois à al-Our avec une ex­tase d'ulu­le­ments joyeux et des chants de louange écrits ex­pres­sé­ment pour eux. Leurs fa­milles et leurs conci­toyens étaient ra­vis du re­tour de leurs proches; un sen­ti­ment de sou­la­ge­ment col­lec­tif et de joie rem­plis­sait al-Our.

A cet égard, l'Eglise Copte a re­mer­cié toutes les au­to­ri­tés et les in­di­vi­dus qui avaient ren­du pos­sible de ra­me­ner les dé­pouilles des mar­tyrs en Egypte.

La dé­cla­ra­tion se lit comme suit: «Le Saint Sy­node de l'Église copte or­tho­doxe égyp­tienne, di­ri­gé par le Pape Ta­wa­dros II, ex­prime ses re­mer­cie­ments et sa re­con­nais­sance au pré­sident Abdel-Fat­tah al-Sis­si et à ses col­la­bo­ra­teurs, ain­si qu'à toutes les au­to­ri­tés concer­nées en Égypte; éga­le­ment aux am­bas­sades égyp­tiennes et li­byennes en Li­bye et en Egypte, et les pro­cu­reurs et les au­to­ri­tés de sé­cu­ri­té dans les deux pays, ain­si que Afri­ca Air­ways pour leur ef- fort fi­dèle, sin­gu­lier et très ef­fi­cace pour trou­ver les dé­pouilles des mar­tyrs de la na­tion et l'Église, et les ra­me­ner à la mai­son dans la di­gni­té.

Nous re­mer­cions éga­le­ment le mi­nis­tère égyp­tien de la San­té et l'Au­to­ri­té des am­bu­lances pour les ef­forts dé­ployés pour re­ce­voir les corps à l'aé­ro­port du Caire et les trans­fé­rer dans leur village de Mi­nya.

Nous prions pour que le Sei­gneur pré­serve l'Egypte et la garde contre tous les maux, et qu'Il lui donne la paix et la sta­bi­li­té, ain­si qu’au monde en­tier.»

Après la messe, les mar­tyrs ont été dé­po­sés dans leur der­nier lieu de re­pos.

Bien­heu­reux êtes-vous avec vos cou­ronnes: Vous êtes de­ve­nu un phare de la foi chré­tienne au 21ème siècle. Ce que nous avons en­ten­du dans le Sy­naxaire et les livres de l'his­toire de l'église, nous l’avons vu par des té­moins et les lions de foi.

Prière pré­si­dée par le Pape Ta­wa­dros sur le tar­mac de l'aé­ro­port du Caire

Le sanc­tuaire des mar­tyrs

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.