La chan­teuse force le pa­tron d’Apple à re­voir sa co­pie sur les royal­ties

01net - - ACTEURS -

Du haut de ses 25 ans, Tay­lor Swift est dé­jà une superstar de la mu­sique. Son der­nier al­bum s’est écou­lé à 1,3 mil­lion d’exem­plaires en moins d’une se­maine – un re­cord de­puis 2002. Alors, quand la belle montre ses blanches dents, même la marque à la pomme tremble comme une feuille. Une se­maine avant la sor­tie du ser­vice de strea­ming Apple Mu­sic, la chan­teuse s’est fen­due d’un cour­rier acerbe, in­ti­tu­lé “To Apple, Love, Tay­lor”. La mu­si­cienne y cri­tique ou­ver­te­ment la dé­ci­sion de la mul­ti­na­tio­nale de ne pas ver­ser de royal­ties aux ar­tistes pen­dant les trois mois d’es­sai gra­tuit consen­tis aux nou­veaux uti­li­sa­teurs. Des condi­tions “cho­quantes, dé­ce­vantes, et com­plè­te­ment contraires à cette en­tre­prise his­to­ri­que­ment pro­gres­siste, se­lon la jeune femme. Nous ne vous de­man­dons pas des iP­hone gra­tuits, alors ne nous de­man­dez pas de vous four­nir notre mu­sique sans com­pen­sa­tion.” La blon­di­nette n’en est pas à son coup d’es­sai. En no­vembre der­nier, elle avait dé­jà re­ti­ré sa mu­sique des pla­te­formes concur­rentes Spo­ti­fy et Deezer, les ac­cu­sant de ré­mu­né­rer les ar­tistes une mi­sère. Con­trai­re­ment à ces der­niers, Tim Cook a ra­pi­de­ment ren­du les armes et Apple paye­ra donc les ar­tistes dès le pre­mier jour. Belle avan­cée ou coup de com’ ? Un pho­to­graphe pro­fes­sion­nel a lui aus­si écrit une lettre, adres­sée à Tay­lor Swift, lui de­man­dant pour­quoi elle s’ap­pro­priait les droits des images prises lors de ses concerts. Sans ré­ponse pour l’ins­tant. Mademoiselle Swift ne pen­se­rait-elle qu’à sa pomme ?

Tay­lor Swift et son 1,3 mil­lion d’al­bums ven­dus en une se­maine

n’ont fait qu’une bou­chée des li­mi­ta­tions fixées par la pomme.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.