TES­TEZ UNE VOI­TURE AU­TO­NOME

Le construc­teur au­to­mo­bile PSA in­vite les par­ti­cu­liers à ex­pé­ri­men­ter la conduite sans les mains à bord de pro­to­types. Ob­jec­tif ? Op­ti­mi­ser les fonc­tions de pi­lo­tage au­to­ma­ti­sé sur ses vé­hi­cules de sé­rie dès 2018.

01net - - Le Mag - CHRIS­TOPHE BOUR­GEOIS

Ce­la fait main­te­nant deux ans qu’elles cir­culent sur les routes de France. Elles ? Des Ci­troënC4Pi­cas­soet­desPeu­geot3008­ca­pa­bles­de­prendre la rou­ter en par­faite au­to­no­mie. Ex­té­rieu­re­ment, rien ne les dis­tingue des mo­dèles de sé­rie. Mais à l’in­té­rieur, on dé­couvre des cap­teurs (ra­dars et ca­mé­ras) fixés sur le pa­re­brise et re­liés à un or­di­na­teur pla­cé dans le coffre. De­puis juillet 2015, elles ont par­cou­ru plus de 125 000 ki­lo­mètres sans ani­croche. PSA (Peu­geot, Ci­troën et DS) a donc dé­ci­dé d’in­vi­ter des par­ti­cu­liers à lâ­cher le vo­lant. C’est le pre­mier construc­teur à ob­te­nir l’au­to­ri­sa­tion de pra­ti­quer des tests avec des non-pro­fes­sion­nels ; Re­nault de­vrait re­ce­voir l’agré­ment

pro­chai­ne­ment. “Nous re­cru­tons des conduc­teurs lamb­da via des agences de pa­nels (TNS Sofres ou Ip­sos – NDLR), comme nous le fai­sons lorsque nous tes­tons de nou­veaux

mo­dèles”, ex­plique Vincent Aba­die, res­pon­sable des vé­hi­cules au­to­nomes chez PSA. Des per­sonnes de tous âges sont sé­lec­tion­nées. Seul pré­re­quis : s’être dé­jà ser­vi d’un ré­gu­la­teur de vi­tesse et donc avoir l’ha­bi­tude des sys­tèmes d’aide à la conduite.

Ja­mais seuls. Les heu­reux élus s’ins­tallent pour une de­mi-jour­née à bord de l’un des deux pro­to­types, sur les 12 im­ma­tri­cu­lés, do­tés d’une double com­mande comme ceux des au­to-écoles. En cas de pro­blème, l’ex­pert oc­cu­pant la place du pas­sa­ger peut re­prendre le contrôle à tout ins­tant. Les es­sais se dé­roulent uni­que­ment sur des quatre voies, en région pa­ri­sienne, mais aus­si sur des dis­tances plus longues, entre Pa­ris et Or­léans.

Le construc­teur ob­serve le com­por­te­ment de ces co­bayes : les moindres faits et gestes sont en­re­gis­trés par une ca­mé­ra, leurs re­marques no­tées et ana­ly­sées. Les ex­perts ont ain­si me­su­ré le temps­moyen­de­réac­tiond’un conduc­teur pour re­mettre les mains sur le vo­lant. Ré­sul­tat ? Quatre se­condes. Mais afin d’évi­ter tout ac­ci­dent, PSA pré­voit plus large et laisse dix se­condes au chauf­feur pour re­prendre le contrôle du pro­to­type. “On est sur­pris de consta­ter que les gens s’ha­bi­tuent vite à lâ­cher prise”, lance Vincent Aba­die.

Une cin­quan­taine de per­sonnes se sont dé­jà lais­sé em­bar­quer dans l’au­to de demain. Peut-être se­rez­vous le pro­chain ?

Les vé­hi­cules sans pi­lote du deuxième construc­teur eu­ro­péen ont par­cou­ru plus de 125 000 km sans ani­croche

Prêt à lâ­cher le vo­lant ? L’ex­pé­ri­men­ta­tion me­née par PSA au­près de conduc­teurs lamb­da est néan­moins très en­ca­drée et li­mi­tée à 2 000 km de voies ra­pides en France.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.