Le dea­ler de bonne humeur

REED HAS­TINGS NET­FLIX

01net - - Société -

Sans ver­ser dans la psy­cho­lo­gie de ba­zar, on sus­pecte Reed Has­tings, le fon­da­teur de Net­flix, de vou­loir faire plus fort que son ar­rière-grand-père, un cer­tain Al­fred Lee Loo­mis. Fi­nan­cier à Wall Street dans les an­nées 30 et gé­nie des équa­tions, ce­lui-ci a été l’un des pre­miers à ap­pli­quer les mo­dèles de pré­vi­sion ma­thé­ma­tique à la spé­cu­la­tion bour­sière. Pour im­po­ser son ser­vice de vi­déo à la de­mande par abon­ne­ment, le pe­tit Has­tings a fait comme son pres­ti­gieux aïeul. Il a cher­ché à ex­ploi­ter l’in­croyable masse de don­nées gé­né­rée par ses mil­lions d’abon­nés à tra­vers le monde, pour leur concoc­ter des pro­grammes sur me­sure.

Mais ce quin­qua bien né, in­ven­teur du “binge wat­ching” (ou vi­sion­nage bou­li­mique), dé­li­vrant ses sé­ries par lot de 12, a une am­bi­tion au­tre­ment plus dingue : nous in­jec­ter du di­ver­tis­se­ment en in­tra­vei­neuse, 24 h/24. Mar­quer l’his­toire en fai­sant de nous des zom­bies ra­vis. D’ailleurs, en avril 2017, il dé­clare que son prin­ci­pal concur­rent est… le som­meil. Oui, votre som­meil, ce der­nier es­pace qui lui oc­ca­sionne des pertes in­es­ti­mables en termes mar­chands, dans la me­sure où vous ne consom­mez rien pen­dant que vous rê­vez.

Pour créer une si­tua­tion d’in­som­nie gé­né­ra­li­sée et vous rendre en­core plus ac­cro, Reed Has­tings a sa pe­tite idée : vous plon­ger dans un état chi­mi­que­ment mo­di­fié. Lors d’une confé­rence aux États-Unis, en 2016, il dé­ve­loppe, en riant à moi­tié, un scé­na­rio à la Ma­trix, dans le­quel les uti­li­sa­teurs pour­raient prendre une pi­lule bleue pour vivre un di­ver­tis­se­ment hal­lu­ci­na­toire, et une pi­lule blanche pour re­ve­nir à la réa­li­té. Il se donne vingt ans pour y par­ve­nir !

En at­ten­dant, cet été, pen­dant trois jours, le mil­liar­daire fan­tasque a com­mer­cia­li­sé de jo­lis pe­tits pots de chanvre avec son lo­go des­sus en Ca­li­for­nie, où l’usage du can­na­bis ré­créa­tif s’ap­prête à être lé­ga­li­sé. Cha­cune des trois qua­li­tés de ma­ji­jua­na mise en vente était ins­pi­rée de l’une de ses sé­ries té­lé­vi­sées. À quand

Game of Th­rones en gé­lules ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.