Zoom sur l’USB

01net - - Sommaire - JEAN-MA­RIE PORTAL

Ne fai­sant pas men­tir son nom, l’Uni­ver­sal Se­rial Bus (USB) est ef­fec­ti­ve­ment de­ve­nu uni­ver­sel. En vingt ans, du fait de sa po­ly­va­lence – il sert à la fois de prise d’ali­men­ta­tion et à trans­fé­rer des don­nées –, il a eu rai­son des ports et câbles sé­rie, pa­ral­lèles, PS/2, SCSI et autres Fi­reWire. Et, de­main, il pour­rait même fi­nir par rem­pla­cer des cor­dons vi­déo. Oui, l’USB n’a pas ces­sé d’évo­luer. Ré­sul­tat, nos ti­roirs re­gorgent de câbles divers et va­riés ne se prê­tant pas tou­jours aux mêmes usages. Voi­ci de quoi vous ai­der à vous y re­trou­ver.

USB 2.0

Il de­meure le plus cou­ram­ment uti­li­sé. Mais, au fil du temps, le for­mat de ses prises a dû s’adap­ter aux équi­pe­ments mo­biles de taille ré­duite. Le mi­ni-USB pour les ba­la­deurs et les ap­pa­reils photo, le mi­cro-USB pour les smart­phones et les ta­blettes. At­ten­tion, les câbles USB 2.0 les plus an­ciens n’au­to­risent qu’une com­mu­ni­ca­tion à sens unique entre deux ap­pa­reils. D’un PC vers une im­pri­mante, par exemple. Im­pos­sible, donc, de re­lier deux or­di­na­teurs, deux pé­ri­phé­riques, ou de bran­cher des ac­ces­soires sur un mo­bile. Seuls les cor­dons la­bel­li­sés On The Go (OTG) per­mettent une com­mu­ni­ca­tion bi­di­rec­tion­nelle. En­fin, avec un dé­bit maxi­mal de 60 Mo/s, l’USB 2.0 s’avère peu adap­té à la trans­mis­sion de gros fi­chiers. Quant à sa puis­sance de charge (2,5 W), elle reste in­suf­fi­sante pour ali­men­ter cer­tains disques durs.

USB 3.0

Avec un dé­bit de 600 Mo/s, l’USB 3.0 est dix fois plus ra­pide que l’USB 2.0, et par­fait pour trans­fé­rer des fi­chiers vo­lu­mi­neux. Les pho­to­graphes et autres ama­teurs de mon­tage vi­déo ap­pré­cie­ront. Il ne sert d’ailleurs qu’à re­lier des pé­ri­phé­riques de sto­ckage à un or­di­na­teur. Sa puis­sance de charge de 4,5 W de­meure ce­pen­dant un peu juste pour ali­men­ter cer­tains disques durs ex­ternes. Les câbles USB 3.0 sont re­con­nais­sables à la cou­leur bleue de leur prise clas­sique, et à la forme de leur connec­teur mi­cro-USB.

USB-C (3.1)

Voué à rem­pla­cer l’USB 2.0 et 3.0, l’USB-C se dis­tingue par ses connec­teurs ré­ver­sibles (peu im­porte le sens dans le­quel on les branche). Sur­tout, son dé­bit at­teint 1,2 Go/s. Grâce à sa puis­sance de charge de 100 W, il peut ser­vir de prise d’ali­men­ta­tion pour des ap­pa­reils gour­mands en éner­gie (des or­di­na­teurs por­tables, par exemple), mais aus­si de re­charge ra­pide pour les smart­phones. Vé­ri­tables câbles mul­ti­fonc­tions, les cor­dons USB-C sont par ailleurs en me­sure de trans­por­ter des si­gnaux vi­déo. Ils au­to­risent ain­si la lec­ture di­recte, de­puis un pé­ri­phé­rique de sto­ckage, de films 4K à 60 im/s.

Pour or­di­na­teurs. Pour disques durs ex­ternes. Pour disques durs ex­ternes. Pour im­pri­mantes et scan­ners. Pour ba­la­deurs, ap­pa­reils photo (as­sez peu uti­li­sé). Pour ap­pa­reils photo et ma­nettes. Très peu uti­li­sé. Pour smart­phones et ta­blettes Pour tout type d’ap­pa­reil. USB Type B Mi­ni-USB Type A Mi­ni-USB Type B Mi­cro-USB Type A Mi­cro-USB Type B USB-C (3.1) USB Type A USB Type B Mi­cro-USB Type B

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.