Zoom sur le ré­seau Tor

01net - - SOMMAIRE - JEAN-MA­RIE PORTAL

Ré­pu­té pour être un re­père à mal­frats, le ré­seau Tor, vé­ri­table brouilleur de pistes, n’en de­meure pas moins un bon moyen d’échap­per à la sur­veillance de la Toile. Sur­veillance que le gou­ver­ne­ment fran­çais a l’in­ten­tion de ren­for­cer. L’ar­ticle 19 du pro­jet de loi de pro­gram­ma­tion mi­li­taire au­to­ri­se­rait ain­si les opé­ra­teurs de com­mu­ni­ca­tions élec­tro­niques, dont les fournisseurs d’ac­cès à In­ter­net, à sur­veiller les flux de don­nées de leurs abon­nés. Et l’Agence na­tio­nale de la sé­cu­ri­té des sys­tèmes d’in­for­ma­tion (Ans­si) pour­rait ins­tal­ler des sondes sur leurs in­fra­struc­tures et celles des hé­ber­geurs. Des dis­po­si­tions des­ti­nées à dé­tec­ter plus vite les cy­be­rat­taques afin de mieux les en­di­guer. Face à ce­la, Tor ga­ran­tit aux in­ter­nautes la confi­den­tia­li­té de leurs échanges. À condi­tion d’ac­cep­ter de sur­fer beau­coup moins vite. En cause, les dif­fé­rents chif­fre­ments dont font l’ob­jet les mes­sages tran­si­tant par ce ré­seau pa­ral­lèle, et les che­mins dé­tour­nés qu’ils em­pruntent pour at­teindre leur des­ti­na­taire. ■

Avant d’être en­voyé, le conte­nu est chif­fré suc­ces­si­ve­ment avec trois clés, cha­cune étant connue d’un seul noeud. Dans notre exemple, les don­nées sont cryp­tées pour les re­lais E, B puis D. Elles se re­trouvent ain­si comme en­fer­mées dans trois en­ve­loppes...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.