À LA TÉ­LÉ, ILS CONTI­NUENT DE NOUS FAIRE FAN­TASME R

01net - - À LA UNE -

Peut-on ima­gi­ner que les ma­chines de­viennent un jour conscientes ? L’hy­po­thèse d’une in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle qui se re­bel­le­rait pour rayer l’es­pèce hu­maine de la sur­face de la Terre a beau­coup nour­ri la science-fic­tion. Mais West­world, der­nière sé­rie à évo­quer les rap­ports entre les hommes et leurs nou­veaux com­pa­gnons de mé­tal, va plus loin que ses pré­dé­ces­seurs, Blade Run­ner, Ter­mi­na­tor ou même Real Hu­mans. Ti­rée de Mond­west, un film des an­nées 70 réa­li­sé par Mi­chael Crich­ton, cette fic­tion pro­duite par HBO (Game of Th­rones, House of Cards) met en scène cow-boys et sa­mou­raïs hu­ma­noïdes dans une sorte de Dis­ney­land pour adultes, à 40 000 $ la jour­née. Ac­cou­trés fa­çon Billy the Kid ou Miya­mo­to, les ro­bots sont pro­gram­més pour faire vivre aux riches vi­si­teurs des aven­tures in­ou­bliables. On vous pré­vient, c’est gore. Mas­sa­crées à coups de colts et de ka­ta­nas, sai­gnées à blanc, scal­pées et vio­lées pour as­sou­vir les pul­sions des “in­vi­tés”, les do­ciles créa­tures ar­ti­fi­cielles vivent leur des­tin de ma­chines sans bron­cher. La nuit, leurs en­trailles sont ré­pa­rées et leur mé­moire ef­fa­cée. Voi­là ces bes­tiaux de si­li­cone prêts à se sou­mettre à nou­veau, dès le len­de­main, aux mêmes sé­vices. La rou­tine. Jus­qu’au jour où un grain de sable lo­gi­ciel en­raye cette mé­ca­nique bien hui­lée... La ré­bel­lion cy­ber­né­tique se­ra­ter­rible. À sa tête, la co­mé­dienne Evan Ra­chel Wood crève l’écran dans le per­son­nage de l‘an­droïde Do­lo­rès, ex-vic­time de­ve­nue im­pi­toyable dans la deuxième sai­son qui vient de s’ache­ver.

Dys­to­pique à sou­hait, la sé­rie West­world, pro­duite et dif­fu­sée par la chaîne amé­ri­caine HBO, re­nou­velle avec brio le thème de la ré­bel­lion ro­bo­ti­sée, si chère à la science-fic­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.