Les nou­veau­tés de la quin­zaine

Les ap­plis, sites, lo­gi­ciels et jeux vi­déo in­con­tour­nables.

01net - - SOMMAIRE - Do­ca­riv, par Do­ca­riv San­té bit.ly/2x7t­jrc

UN DOC­TEUR À DO­MI­CILE DE 6 HEURES À MI­NUIT

Votre bout de chou souffre d’une fièvre sou­daine et votre gé­né­ra­liste est sur­boo­ké ? Pas de quoi se pré­ci­pi­ter à l’hô­pi­tal. Pour­tant, la plu­part du temps, c’est là que se ter­mine l’his­toire. “En France, chaque an­née, sur les 20 mil­lions de per­sonnes ad­mises aux ur­gences, 9 mil­lions n’ont rien à y faire”, ré­vèle Mi­chael Loeb, mé­de­cin anes­thé­siste. D’où son idée de créer Do­ca­riv, un site qui dé­niche d’un simple clic le pra­ti­cien le plus ra­pi­de­ment dis­po­nible et ce, grâce à son sys­tème de géo­lo­ca­li­sa­tion trans­met­tant au­to­ma­ti­que­ment vos co­or­don­nées. Sauf la nuit !

TER­MI­NÉ LES AT­TENTES IN­TER­MI­NABLES

Fi­ni les longues heures d’an­goisse à se de­man­der quand le tou­bib va ar­ri­ver. Contrai­re­ment à SOS Mé­de­cins, dont le stan­dard est tout juste en me­sure de four­nir “un dé­lai es­ti­mé d’at­tente maxi­mum”, dans les mi­nutes sui­vant votre de­mande, Do­ca­riv vous met en re­la­tion avec le mé­de­cin qui va se dé­pla­cer chez vous. Et lui vous in­dique alors pré­ci­sé­ment son heure d’ar­ri­vée.

PRISES DE SANG ET RADIOS COMPRISES

Bien plus qu’un simple ser­vice de consul­ta­tion mé­di­cale à do­mi­cile, Do­ca­riv a été conçu pour ré­pondre à toutes les si­tua­tions ne né­ces­si­tant pas d’hos­pi­ta­li­sa­tion. La tren­taine de gé­né­ra­listes, ins­crits en ré­gion lyon­naise, dis­posent ain­si d’un kit d’ins­tru­ments chi­rur­gi­caux afin de pa­rer aux soins les plus ur­gents tels qu’une su­ture. De plus, la pla­te­forme a noué des par­te­na­riats avec des in­fir­miers prêts à ve­nir ef­fec­tuer des prises de sang chez le ma­lade, et avec des phar­ma­cies en me­sure de li­vrer leurs mé­di­ca­ments. En­fin, “une struc­ture d’ima­ge­rie mé­di­cale nous a blo­qué des cré­neaux ho­raires afin que des radios puissent être réa­li­sées ra­pi­de­ment”, pré­cise Mi­chael Loeb.

SANS DÉ­PAS­SE­MENTS D’HO­NO­RAIRES

Pas de mau­vaise sur­prise ! Le site ap­plique le même ta­rif que ce­lui de votre mé­de­cin trai­tant pour une vi­site à do­mi­cile. Soit 35 €. Et le rè­gle­ment s’ef­fec­tue, à votre conve­nance, par carte ban­caire, chèque ou es­pèces.

LE BÉMOL

Do­ca­riv ga­gne­rait à mieux sé­cu­ri­ser l’ac­cès à son site. Lors de la créa­tion de notre compte, le mot de passe ap­pa­rais­sait en clair. Un peu gê­nant si quel­qu’un jette un oeil par-des­sus votre épaule au mo­ment de la sai­sie de vos iden­ti­fiants.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.