Bosse fait l’im­passe sur Ta­lence et se donne du temps

20 Minutes (Bordeaux) - - Nouvelles - Clé­ment Car­pen­tier

Le re­vers de la mé­daille peut par­fois être violent. De­man­dez donc à Pierre-Am­broise Bosse, vic­time d’une vio­lente agres­sion, fin août à Gu­jan-Mes­tras : « Je n’avais pas cal­cu­lé l’im­pact du titre de cham­pion du monde, c’était as­sez per­tur­bant. Il y a eu un très très gros mou­ve­ment de foule, j’avais vrai­ment l’im­pres­sion d’être une rock star. » Une agres­sion qui le pousse à re­non­cer à af­fron­ter l’autre star de l’athlétisme fran­çais, Ke­vin Mayer, lors du Dé­cas­tar de Ta­lence, ce week-end. En ef­fet, la no­to­rié­té peut-être très com­pli­quée à gé­rer au dé­part se­lon la cham­pionne olym­pique Émi­lie An­déol : « Ça vous tombe sur la tête. Moi, je n’étais pas prête du tout après mon titre olym­pique. On prend une énorme claque. » La ju­do­kate, ori­gi­naire de Mar­che­prime, prend jus­te­ment l’exemple de la foule : « Ça peut ar­ri­ver tout d’un coup sur vous, alors je pré­fère tou­jours pré­ve­nir que tout le monde au­ra sa pho­to. »

Sa­voir dire non et s’en­tou­rer

Dans les se­maines qui suivent un titre ou une mé­daille, le rôle de l’en­tou­rage est pri­mor­dial comme l’ex­plique Vic­tor Le­mée de Di­gi­tal Sports So­lu­tions : « C’est bien d’avoir un coach men­tal, un agent ou quel­qu’un qui gère les re­la­tions presse pour fil­trer. » D’ailleurs, Co­rinne Bosse ne s’in­quiète pas outre me­sure pour son fils : « Il est très bien sui­vi, même si main­te­nant tout est dif­fé­rent pour lui. Nous, on est tou­jours là. Nous sommes les pi­liers. Je suis sûr qu’il va s’en sor­tir. » Émi­lie An­déol, elle, uti­lise par­fois des mé­thodes ra­di­cales : « Après mon titre, je suis par­tie en va­cances loin de tout. On s’échappe et dans une soi­rée pri­vée avec des amis ou de la fa­mille, je dis stop tout de suite. » Tout en fai­sant at­ten­tion de ne pas échau­der les per­sonnes. « Les ré­seaux so­ciaux sont utiles pour ça. Ils per­mettent de mettre de la dis­tance sans se cou­per du pu­blic, ex­plique Vic­tor Le­mée, après le spor­tif doit être hon­nête avec lui-même. Suis-je prêt ou pas? Il ne doit pas se men­tir pour réus­sir à vivre avec cette no­to­rié­té. » Une chose que Ké­vin Mayer fait par­fai­te­ment de­puis quelques mois. Le beau blond risque en­core de ré­ga­ler le pu­blic gi­ron­din à en croire Ni­cole Du­rand, l’or­ga­ni­sa­trice du Dé­cas­tar : « Il a tout pour lui ce gar­çon. C’est un spor­tif sain avec une belle image. Il est comme ça. C’est quel­qu’un de très at­ta­ché au pu­blic. » Peut-être un exemple à suivre pour d’autres…

Pierre-Am­broisse Bosse et Ké­vin Mayer, les deux stars de l’athlétisme fran­çais

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.