Les fêtes en Ré­pu­blique do­mi­ni­caine

Que di­riez-vous de pas­ser Noël au chaud, la tête sur le sable et les pieds dans l’eau ?

20 Minutes (Bordeaux) - - Les 10 Essentiels -

Une his­toire tu­mul­tueuse

Si­tuée dans la mer des Ca­raïbes, sur les deux tiers Est de l’île d’His­pa­nio­la, l’autre par­tie étant oc­cu­pée par Haï­ti, la Ré­pu­blique do­mi­ni­caine est un état d’un peu plus de 10 mil­lions d’ha­bi­tants. Son nom est ti­ré de ce­lui de sa ca­pi­tale, Saint-Do­mingue, elle-même bap­ti­sée en l’hon­neur de saint Do­mi­nique de Guzmán. Le pays, ma­jo­ri­tai­re­ment

2 La vie au rythme du me­rengue

Créé aux alen­tours de 1850, le me­rengue « rythme la vie des Do­mi­ni­cains », ex­plique Olym­pia Du­bi­schar, l’ex­pa­triée fran­çaise der­rière le blog Olym­pia On Board. « Vous en­ten­drez de la musique tout le temps et par­tout. De nom­breux ha­bi­tants se­ront ra­vis de vous mon­trer quelques pas. D’ailleurs si vous êtes à San­to Do­min­go (SaintDo­mingue, la ca­pi­tale) ne man­quez pas le bal-concert heb­do­ma­daire, et en plein air, de Gru­po Bo­nyé. » ca­tho­lique et his­pa­no­phone, a su­bi la do­mi­na­tion de plu­sieurs puis­sances étran­gères (fran­çaise, es­pa­gnole, haï­tienne ou en­core amé­ri­caine), avant de de­ve­nir plei­ne­ment au­to­nome. Au ni­veau éco­no­mique, la ma­jo­ri­té des re­ve­nus pro­vient du tourisme (sup­plan­tant l’agri­cul­ture). En ef­fet, de plus en plus d’Eu­ro­péens viennent pro­fi­ter du so­leil, des tem­pé­ra­tures tro­pi­cales et des 600 ki­lo­mètres de plages qu’offrent ses côtes.

3 Les plus belles plages

La Ré­pu­blique do­mi­ni­caine abrite des plages toutes plus belles les unes que les autres. Seul pro­blème, cer­taines éten­dues de sable sont prises d’as­saut par les tou­ristes. Heu­reu­se­ment, il reste de pe­tits coins de pa­ra­dis. Pre­mier exemple : la Playa Fron­ton. Un es­pace qua­si dé­sert et uni­que­ment ac­ces­sible par ba­teau. Autre op­tion, « l’im­mense » Playa Rin­con. « Une bande de 5 km de long », en­tou­rée par « les co­co­tiers et les mon­tagnes », pré­cise Olym­pia Du­bi­schar.

4 Une par­tie au Pun­ta es­pa­da golf club ?

Les Do­mi­ni­cains sont mor­dus de ba­se­ball. Vous pou­vez donc vous y mettre. Le pro­blème est que vous au­rez sû­re­ment dé­jà plié ba­gage avant d’en­voyer un "home run" par-des­sus la clô­ture du stade. Mi­sez donc sur une autre ac­ti­vi­té. Le Pun­ta es­pa­da golf club, à Pun­ta Ca­na, pos­sède l’un des plus beaux parcours du pays.

Une ran­don­née jus­qu’au som­met du Pi­co Duarte

En­vie de fraî­cheur et de na­ture au mi­lieu de votre voyage tor­ride ? Avec ses 3098 mètres, le Pi­co Duarte, point culmi­nant de l’île d’His­pa­nio­la, est à votre ser­vice. « En dé­cembre il peut même y avoir du givre », une ra­re­té dans cette ré­gion du monde, com­mente Mar­tine Bo­gé, Do­mi­ni­caine d’adop­tion de­puis dix ans. De nom­breuses ran­don­nées (dont la dif­fi­cul­té et la lon­gueur sont ex­trê­me­ment va­riables), sont donc or­ga­ni­sées par des guides lo­caux.

6 La Ré­pu­blique do­mi­ni­caine sau­vage

Si­tuée au Nord-Est du pays, la pé­nin­sule de Sa­maná vaut, se­lon nos deux in­ter­lo­cu­trices, clai­re­ment le dé­tour. « Chaque hi­ver, les ba­leines à bosse viennent se re­pro­duire ici. C’est l’oc­ca­sion d‘ob­ser­ver leurs pa­rades nup­tiales », ra­conte Olym­pia Du­bi­schar. De son cô­té, Mar­tine Bo­gé ne ta­rit pas d’éloges sur le parc na­tio­nal Los Haï­tises, fai­sant face à la pé­nin­sule, au Sud. « C’est un en­droit vrai­ment sau­vage, où l’on peut se re­trou­ver seul au monde et se prendre pour Ch­ris­tophe Co­lomb. Les eaux sont fa­bu­leuses... »

7 Une mé­téo pro­met­teuse pour la fin d’an­née

Avec le mois de dé­cembre, c’est le re­tour de la sai­son sèche qui s’an­nonce. Pas ou peu de pluie donc, et un so­leil au beau fixe. En plus d’être au sec, les tou­ristes pas­se­ront éga­le­ment les fêtes au chaud. Quand la France au­ra un bon­net en laine vis­sé sur la tête, de Pun­ta Ca­na à Puer­to Pla­ta le maillot de bain res­te­ra de ri­gueur, avec une tem­pé­ra­ture moyenne com­prise entre 24°C et 29°C. En soi­rée, le ther­mo­mètre ne de­vrait pas des­cendre en des­sous des 20°C. Pour ce qui est de l’eau, tout baigne. On l’an­nonce au­tour de 26/27°C.

8 Pro­fi­ter de la zone co­lo­niale de Saint-Do­mingue

Fi­nir cette ex­cur­sion sans pas­ser par la ca­pi­tale et sa zone co­lo­niale ? Im­pos­sible. Bâ­ti au XVIe siècle par les co­lons es­pa­gnols, ce quar­tier his­to­rique re­groupe « beau­coup de mu­sées et de bons res­tau­rants », ex­plique Mar­tine Bo­gé. De nom­breux concerts s’y dé­roulent et « on y trouve de su­perbes fa­çades co­lo­rées, des pe­tites rues et une at­mo­sphère qui mé­rite que l’on y passe un jour ou deux », ajoute notre deuxième ex­pa­triée. A voir avant de ren­trer en France.

La Playa Fron­ton à Las ga­le­ras est tout sim­ple­ment pa-ra-di-siaque !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.