«Il n’y en au­ra pas pour tout le monde» se­lon Rai­si­nor

20 Minutes (Bordeaux) - - GRAND BORDEAUX - E.P.

Ce mar­ché ba­sé sur les ré­si­dus de la pro­duc­tion vi­ti­cole est for­cé­ment li­mi­té. « Il n’y en au­ra pas pour tout le monde!» pré­vient Jé­rôme Bu­dua, le di­rec­teur de Rai­si­nor, qui traite les dé­chets is­sus de dis­til­le­ries vi­ni­coles. Compte te­nu des vo­lumes, l’en­tre­prise es­time qu’elle peut ali­men­ter en éner­gie 1 500 à 2 000 vé­hi­cules par an. Une belle marge de pro­gres­sion existe néan­moins puisque dé­but 2018 une ving­taine seule­ment roule au marc de rai­sin, se­lon Rai­si­nor. Le bioé­tha­nol E95 is­su du rai­sin a été tes­té sur une ligne La Ro­chelle-l’île de Ré, sur la­quelle opèrent neuf au­to­cars, et il va y être pé­ren­ni­sé, a an­non­cé la Ré­gion Nou­velle Aqui­taine. Un si­gnal fort pour Rai­si­nor, qui a dé­ci­dé d’ins­tal­ler une pro­duc­tion d’E95 à Cou­tras, en Gi­ronde. Si la ré­gion Nou­velle-Aqui­taine est bien pion­nière sur ce bio­car­bu­rant,Rai­si­nor com­mence aus­si à tra­vailler avec d’autres ré­gions vi­ti­coles comme l’Oc­ci­ta­nie et PA­CA. «Beau­coup de trans­por­teurs sont in­té­res­sés par ces nou­veaux car­bu­rants, re­lève Re­naud La­grave vice-pré­sident à la Ré­gion char­gé des in­fra­struc­tures, des trans­ports et de la mo­bi­li­té. Ils ne sou­haitent pas re­cou­rir à un seul d’entre eux mais plu­tôt à un éven­tail éner­gé­tique. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.