Bar­ry Seal, une vie de ro­man

20 Minutes (Lille) - - Film - C. L.

La CIA, la DEA et Pa­blo Es­co­bar. Tra­vailler pour l’un des trois pro­met une vie tré­pi­dante. Bar­ry Seal, lui, a eu les trois pour em­ployeurs. Cet an­cien pi­lote amé­ri­cain de la com­pa­gnie TWA, est de­ve­nu tra­fi­quant de drogue. Dans les an­nées 1980, le car­tel de Me­del­lin, en Co­lom­bie, le contacte pour trans­por­ter de la drogue vers les EtatsU­nis en avion. Il uti­li­sait pour ce­la une piste d’at­ter­ris­sage si­tuée au fin fond de l’Ar­kan­sas pour li­vrer des car­gai­sons de co­caïne et de ma­ri­jua­na.

In­for­ma­teur

Après s’être fait re­pé­rer puis condam­ner à une peine de pri­son, il contacte la Drug en­for­ce­ment ad­mi­nis­tra­tion (DEA), le ser­vice de po­lice amé­ri­cain qui lutte contre le tra­fic de drogue et pro­pose de tra­vailler pour eux. Il de­vient alors un de leurs in­for­ma­teurs. Par-des­sus le mar­ché, Bar­ry Seal fi­ni­ra aus­si par tra­vailler pour la CIA, l’agence de ren­sei­gne­ments amé­ri­caine. Il se­ra choi­si pour me­ner à bien l’une des plus grosses opé­ra­tions se­crètes de l’his­toire des Etats-Unis. Il dé­cède fi­na­le­ment à 46 ans, abat­tu alors qu’il était as­sis dans sa Ca­dillac, dans la ville de Ba­ton Rouge en Loui­siane, où il est né, ré­si­dait et tra­vaillait.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.