Le ser­vice uni­ver­sel se­ra obli­ga­toire à par­tir de 16 ans

Le pro­jet de loi, re­vu à la baisse, a été pré­sen­té mer­cre­di

20 Minutes (Lille) - - La Une - Thi­baut Le Gal

Pro­messe de cam­pagne d’Em­ma­nuel Ma­cron, le ser­vice na­tio­nal uni­ver­sel (SNU) a fait l’ob­jet d’un pro­jet de loi pré­sen­té mer­cre­di en Con­seil des mi­nistres. Un pro­jet moins am­bi­tieux qu’at­ten­du.

Obli­ga­toire pen­dant un mois. Il de­vait être « obli­ga­toire » pour une du­rée d’un « tri­mestre », voire de « trois à six mois ». Mer­cre­di, le mi­nistre de l’Edu­ca­tion na­tio­nale, Jean Mi­chel Blan­quer, a pré­ci­sé que le SNU com­pren­drait une « phase de co­hé­sion » obli­ga­toire d’un mois maxi­mum vers 16 ans, puis une phase fa­cul­ta­tive d’une du­rée de trois à douze mois, à ef­fec­tuer avant 25 ans. Co­lère des jeunes. Dans Le JDD, dé­but juin, les prin­ci­pales or­ga­ni­sa­tions jeu­nesse ont fus­ti­gé les «in­co­hé­rences» et le ca­rac­tère «contrai­gnant » de ce pro­jet. Pour dé­mi­ner leur co­lère, une con­sul­ta­tion, ef­fec­tuée à l’au­tomne, dé­fi­ni­ra pré­ci­sé­ment le conte­nu et les mo­da­li­tés de la phase obli­ga­toire du SNU. Hé­ber­ge­ment et en­ca­dre­ment.

C’est la «dif­fi­cul­té la plus im­por­tante à sur­mon­ter » : l’hé­ber­ge­ment pen­dant la phase obli­ga­toire. Les pistes d’in­ter­nats, de centres de lo­ge­ments étu­diants ou en­core de bâ­ti­ments en «dur lé­ger» à construire ont été évo­quées. Autre ques­tion en sus­pens : celle de l’en­ca­dre­ment. Puisque les ar­mées ne se­ront sol­li­ci­tées que pour for­mer une par­tie des en­ca­drants du SNU, à qui re­vien­dra la tâche de for­mer tous les autres jeunes ?

Coût. Le gou­ver­ne­ment re­fuse pour l’heure de chif­frer ce pro­jet en at­ten­dant que soient ren­dus les der­niers ar­bi­trages. « Jus­qu’à 30 mil­liards d’eu­ros sur cinq ans», comme es­ti­mé dans un rap­port sé­na­to­rial en mai 2017 ? Entre 2,4 et 3,1 mil­liards d’eu­ros par an, se­lon un autre rap­port com­man­dé par Ma­ti­gnon en fé­vrier ? « Soit ça ne coûte pas cher, mais ça ne sert à rien, soit on met le pa­quet pour que ça marche, mais la France n’en a pas les moyens et a d’autres prio­ri­tés », a ré­su­mé dans Le Fi­ga­ro le dé­pu­té LR Fran­çois Cor­nut-Gen­tille.

Date. Le SNU com­men­ce­ra à être mis en oeuvre «à l’été 2019», a confir­mé le mi­nistre.

Le SNU com­men­ce­ra à être mis en oeuvre à l’été 2019.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.