Le Na­bil Fé­kir de l’an­née 2015 est de re­tour

Dé­jà au­teur de quatre buts en L1, le nou­veau ca­pi­taine de l’OL s’éclate comme en 2015

20 Minutes (Lyon) - - GRAND LYON - Jé­ré­my Lau­gier

Il faut l’avouer, on s’est par­fois en­flam­mé la sai­son pas­sée en en­tre­voyant le re­tour du grand Na­bil Fe­kir. A sa­voir ce­lui de la sai­son 20142015 (13 buts et 9 passes dé­ci­sives), bru­ta­le­ment stop­pé dans sa folle as­cen­sion par une rup­ture des li­ga­ments croi­sés du ge­nou avec les Bleus. Mais ni ses fes­ti­vals contre Mont­pel­lier (3 buts et 3 passes en deux matchs), ni son su­blime nu­mé­ro contre l’AS Ro­ma en Ligue Eu­ro­pa (4-2) n’ont été confir­més sur la du­rée. C’est ce que le nou­veau ca­pi­taine de l’OL est en passe de faire de­puis la re­prise.

Un phy­sique re­trou­vé. De l’avis de tous, Na­bil Fe­kir (24 ans) est dans sa meilleure forme phy­sique des deux der­nières an­nées. Les po­lé­miques évo­quant la sai­son pas­sée un sur­poids dé­men­ti par son club semblent loin­taines. « Je le trouve vrai­ment très af­fû­té, ce qui ex­plique en par­tie son re­tour au pre­mier plan », évoque Ro­bert Mouan­gué, son an­cien en­traî­neur en U19 na­tio­naux à Saint-Priest. Ké­mil Se­baa, son ex-par­te­naire dans cette équipe (en 2010-2011), sug­gère même que « cette bles­sure a pu être un mal pour un bien ». « Elle lui a per­mis de ré­équi­li­brer son corps, avec un gros tra­vail ef­fec­tué au ni­veau des ab­dos, es­time son ami. Sa puis­sance est à pré­sent mise au pro­fit de sa tech­nique. On voit qu’il ré­siste aux charges d’un dé­fen­seur d’1 m 90. »

Un coup de reins in­tact. Son qua­trième but de la sai­son, di­manche contre Guin­gamp (2-1), l’a prou­vé : Na­bil Fe­kir fait de nou­veau d’énormes dif­fé­rences balle au pied. Deuxième de L1 au nombre de dribbles réus­sis et troi­sième dans les duels ga­gnés, le Lyon­nais a re­trou­vé son coup de reins qui a ja­dis pu trau­ma­ti­ser l’an­cien Caen­nais Cha­ker Al­hadhur. « La sai­son der­nière, ses cro­chets pou­vaient pas­ser mais pas le pe­tit coup de reins qui est cen­sé suivre, ana­lyse Saïd Me­ham­ha, for­mé à l’OL et proche du nu­mé­ro 18 lyon­nais. Ses en­chaî­ne­ments vont dé­sor­mais beau­coup plus vite. »

Son nou­veau sta­tut l’a chan­gé. Dé­crié par de nom­breux sup­por­ters de l’OL, Bru­no Ge­ne­sio est au moins par­ve­nu à mettre tout le monde d’ac­cord sur un choix, ce­lui de nom­mer cet été Na­bil Fe­kir ca­pi­taine à la sur­prise gé­né­rale. « C’est sûr que je n’ai pas le sou­ve­nir d’un aboyeur, confie Ro­bert Mouan­gué. Il par­lait seule­ment avec ses pieds mais il a ga­gné en ma­tu­ri­té. » Ce bras­sard, com­bi­né à son poste axial ren­for­cé en sou­tien de Ma­ria­no Diaz, l’a ren­du de nou­veau royal.

Ici à la lutte avec San­kha­ré, Fe­kir se montre à nou­veau dé­ci­sif en Ligue 1.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.