La VOD fait la fête, le DVD fait la tête

Le sup­port phy­sique ré­sis­te­ra-t-il en­core long­temps face à l’offre dé­ma­té­ria­li­sée?

20 Minutes (Lyon) - - WEEK-END / HIGH-TECH - Ch­ris­tophe Sé­frin

Jus­qu’à di­manche se tient la se­conde édi­tion de la Fête de la VOD. Treize pla­te­formes* de vi­déo à la de­mande passent le prix de lo­ca­tion des longs-mé­trages à 2 € (contre 4,99 €). Alors que beau­coup le disent con­dam­né, le mar­ché du DVD ou du Blu-ray fait de la ré­sis­tance, même si son chiffre d’af­faires a bais­sé de 8,16 % en 2016. Qui consomme de la VOD en France? Se­lon Bru­no De­le­cour, pré­sident de Fil­mo TV, il s’agit d’un pu­blic « re­la­ti­ve­ment proche de ce­lui de la TV payante, qui a entre 30 et 50 ans, avec des en­fants et moins de fa­ci­li­tés pour sor­tir ». « D’ici à 2020, le mar­ché de la SVOD [par abon­ne­ment] comme Net­flix ou MyCa­nal se­ra pré­do­mi­nant avec 40 % du chiffre d’af­faires de la vi­déo, 31 % pour le phy­sique et 29 % pour la VOD », in­dique Jé­rôme Ha­bau­zit, di­rec­teur as­so­cié du Ca­bi­net AQOA.

Treize mil­lions de pi­rates

De son cô­té, le do­cu­men­ta­riste Jé­rôme Wy­bon constate que l’eu­pho­rie au­tour du DVD dans les an­nées 2000 a dis­pa­ru. « Ce qui in­té­resse dé­sor­mais le pu­blic, c’est le flux. Il n’a plus be­soin d’avoir 300 films chez lui. Avec le nu­mé­rique, il ob­tient ses longs-mé­trages en deux clics. Le cô­té pra­tique va l’em­por­ter sur tout le reste », ana­lyse Jé­rôme Wy­bon. Et le sport na­tio­nal qu’est la pi­ra­te­rie vi­déo en France (13 mil­lions d’in­ter­nautes s’y sont adon­nés en 2016, se­lon l’As­so­cia­tion de lutte contre la pi­ra­te­rie au­dio­vi­suelle) n’aide pas. « Le mar­ché du Blu-ray va de­ve­nir un mar­ché de ci­né­philes tech­no­philes, avec des gens qui ont du pou­voir d’achat pour de belles édi­tions », es­time Jé­rôme Wy­bon. Pen­dant ce temps, les pla­te­formes de VOD se pré­parent à dé­bou­cher le cham­pagne. « Si l’on en­re­gistre une crois­sance des tran­sac­tions de 30 à 50 % du­rant quatre jours, on se­ra content », s’en­thou­siasme Bru­no De­le­cour. VOD qui rit, DVD qui pleure? * Arte VOD, Ca­nal VOD, Fil­mo TV, Fnac Play, Imi­neo, LaCi­ne­tek, My TF1 VOD, No­lim Films, Orange, France TV, SFR, Uni­versCi­né, Vi­déo­fu­tur.

Le mar­ché du DVD a vu son chiffre d’af­faires bais­ser de 8,16 % en 2016.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.