Les Bleus échouent de peu face aux Blacks (23-28)

20 Minutes (Lyon) - - NEWS - Jé­ré­my Lau­gier

Presque tout le monde leur pro­met­tait l’en­fer. Mais contre une équipe bis des All Blacks ayant tout de même fière al­lure, les jeunes ré­ser­vistes tri­co­lores ont été à la hau­teur, mar­di à Lyon. Les par­te­naires de Yoann Maes­tri ont même cru jus­qu’au bout à l’ex­ploit (23-28). Dans un stade vi­vant son re­cord his­to­rique d’af­fluence (58 607 spec­ta­teurs), le XV de France était même en tête à la mi­temps (15-14), grâce no­tam­ment à deux es­sais de Ga­briel La­croix (16e, 29e), l’une des grandes ré­vé­la­tions de la soi­rée.

Ma­ca­lou était par­tout

Très pré­sent des deux cô­tés du ter­rain, l’ai­lier ro­che­lais vi­vant sa pre­mière « fausse sé­lec­tion » à Lyon s’est même of­fert un su­perbe raid en so­li­taire, après avoir flai­ré une passe sau­tée néo-zé­lan­daise sur son deuxième es­sai. « J’ai vu qu’il y avait un sur­nombre donc j’ai ten­té quelque chose. J’ai eu beau­coup de chance », lâche l’ai­lier ro­che­lais. Se­kou Ma­ca­lou, le troi­sième ligne du Stade Fran­çais, a lui aus­si cre­vé l’écran pour ses dé­buts avec les Bleus. Im­pec­cable en touche et sau­vant son équipe en pro­je­tant Ta­ma­ni­va­lu en touche à un mètre de l’en-but (22e), le joueur de 22 ans a in­car­né le ré­veil tri­co­lore en fin de ren­contre, après une en­tame de se­conde pé­riode ayant lais­sé en­tre­voir une ma­rée noire (deux es­sais en quatre mi­nutes). Au vu de sa per­cée eu­pho­rique ame­nant le troi­sième es­sai d’Hen­ry Cha­van­cy (74e), il est dif­fi­cile d’ima­gi­ner qu’il n’a pas sé­duit Guy No­vès. « Le sé­lec­tion­neur est ve­nu nous dire que tout le monde avait mar­qué des points ce soir, confie Ga­briel La­croix. La préparation en trois jours était com­pli­quée mais on ne vou­lait pas s’en ser­vir d’ex­cuse. Des joueurs ont prou­vé qu’ils avaient leur place dans la grande équipe. » A écou­ter les ré­ser­vistes du jour, «une bande de co­pains » est née à Lyon. Et si l’ave­nir de ce XV de France n’était pas si sombre grâce à eux ?

Ga­briel La­croix a ins­crit deux es­sais.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.