Une ode la­tine à la na­ture

Ani­ma­tion «Le Voyage de Lila», de Mar­ce­la Rincón Gonzá­lez, sur­prend par sa poé­sie et l’image mé­con­nue de la Co­lom­bie qu’il pré­sente

20 Minutes (Lyon) - - CINÉMA - Ca­ro­line Vié

Les plus jeunes, dès 6 ans, et leurs pa­rents pour­ront se lais­ser sé­duire par Le Voyage de Lila de Mar­ce­la Rincón Gonzá­lez, un film d’ani­ma­tion co­lom­bien té­moi­gnant de l’exi­gence du dis­tri­bu­teur Eu­ro­zoom, à qui l’on doit Miss Ho­ku­sai. Ce long-mé­trage, qui se dis­tingue agréa­ble­ment des autres films d’ani­ma­tion, dé­ploie au­tant d’éner­gie que de sen­si­bi­li­té pour don­ner vie à un uni­vers qui rend hom­mage à la lec­ture et à la na­ture. Lila vit dans le monde mer­veilleux d’un livre pour en­fants quand elle se re­trouve en­le­vée à sa luxu­riante jungle de pa­pier. Seul Ramón, un pe­tit gar­çon, peut la sau­ver…

Des hé­roïnes po­si­tives

Mar­ce­la Rincón Gonzá­lez n’est pas la pre­mière femme à réa­li­ser un des­sin ani­mé. Ci­tons l’ani­ma­trice de Dis­ney Ma­ry Blair (1911-1978) ou Mar­jane Sa­tra­pi (Per­se­po­lis), mais les réa­li­sa­trices de films d’ani­ma­tion res­tent rares. Ce n’est pas non plus tous les quatre ma­tins qu’on peut voir un des­sin ani­mé co­lom­bien. La réalisatrice, an­cienne jour­na­liste, montre un as­pect mé­con­nu de Ca­li, la ville dont elle ori­gi­naire.

« Pour moi, Ca­li est sy­no­nyme de vent, de ver­dure et cam­pagne», pré­cise Mar­ce­la Rincón Gonzá­lez. Les rues co­lo­rées de la ci­té servent de pen­dants à la jungle luxu­riante dans la­quelle évo­luent les per­son­nages. On se laisse em­por­ter en ou­bliant les images de vio­lence et de drogue ha­bi­tuel­le­ment as­so­ciées à la Co­lom­bie. Par ailleurs, les hé­roïnes po­si­tives mènent l’in­trigue, in­vi­tant les fillettes à s’iden­ti­fier à elles au gré d’un pé­riple ma­gique et poé­tique.

Lila vit dans le monde mer­veilleux d’un livre pour en­fants.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.