« 20 Mi­nutes » dans les cou­lisses de « TPMP »

«20 Mi­nutes» s’est ren­du dans les cou­lisses de «Touche pas à mon poste», pour faire le point sur la sai­son pas­sée et celle à ve­nir

20 Minutes (Lyon) - - LA UNE - Claire Bar­rois

« Sur les “Tu l’as vu”, je veux plus de ré­ac­tions. Al­lez vous amu­ser ! » Mar­di, Cyril Ha­nou­na n’avait qu’une en­vie : que la bonne hu­meur trans­pire sur le pla­teau de « Touche pas à mon poste » (« TPMP »). « L’émis­sion passe en di­rect, les té­lé­spec­ta­teurs res­sentent l’hu­meur des chro­ni­queurs, confie l’ani­ma­teur à 20 Mi­nutes. On a be­soin d’une bonne dy­na­mique pour que ça marche.» Pour­tant, après les po­lé­miques de la sai­son der­nière et les sanc­tions du CSA à l’égard de C8, la bonne am­biance n’a pas été simple à re­trou­ver. En sep­tembre 2017, nom­breux sont les mé­dias qui ne don­naient pas cher de la peau de « TPMP ». « On a com­men­cé cette sai­son avec des au­diences plus basses que d’ha­bi­tude, ra­conte Cyril Ha­nou­na. On a com­men­cé au plan­cher avec 1,1 mil­lion de té­lé­spec­ta­teurs.» Avec plus d’une tren­taine de chro­ni­queurs sur la pho­to de dé­part, l’émis­sion s’est cher­chée quelques mois. Jus­qu’à ce qu’une équipe type de chro­ni­queurs se dé­marque et que Cyril Ha­nou­na trouve un plan d’émis­sion qui marche… en re­pre­nant presque à l’iden­tique ce­lui de 2013, lorsque « TPMP » est ar­ri­vé sur C8. Ré­sul­tat, l’émis­sion ter­mine pre­mière des talk-shows de l’ac­cess prime time. Et l’an­née pro­chaine ? On prend les mêmes et on re­com­mence. «Tout le monde reste dans les chro­ni­queurs au­tour de la table en ce mo­ment, pré­cise Cyril Ha­nou­na. On pren­dra deux ou trois nou­veaux ta­lents, et plu­tôt des jour­na­listes mé­dias in­con­nus que des per­sonnes con­nues. Ça marche mieux chez nous. » « Il n’y a jamais eu une aus­si bonne am­biance, on ri­gole beau­coup, as­sure l’ani­ma­teur. Tout le monde s’en­tend bien. » Tout le monde, vrai­ment? En réa­li­té, Agathe Au­proux et Kel­ly Ve­do­vel­li ne s’adressent plus la pa­role en de­hors du pla­teau, comme nous avons pu le consta­ter. Lors du brie­fing, qui se tient quelques mi­nutes avant le di­rect dans la loge de «Ba­ba», les deux femmes s’ignorent, cha­cune sur leur ca­na­pé, alors que tout le monde plai­sante. Ce brie­fing ne sert à rien sur le fond : on n’évoque pas les su­jets. D’ailleurs, Cyril Ha­nou­na aime que ses chro­ni­queurs gardent la fraî­cheur de leurs re­marques pour le pla­teau. En re­vanche, sur la forme, on se chambre. Les che­veux de Kel­ly Ve­do­vel­li, les chaus­sures ba­teau de Matthieu De­lor­meau, les gour­mettes de Cyril Ha­nou­na, tout y passe. Maxime Gué­ny est fier de son bom­bers en daim, qu’il fait ad­mi­rer. Au pas­sage, le chef lui glisse une re­marque bien­veillante : « Tu as fait une bonne émis­sion hier. » Et c’est par­ti pour le di­rect.

«Il n’y a jamais eu une si bonne am­biance. On ri­gole beau­coup.» Cyril Ha­nou­na

Cyril Ha­nou­na (à dr.) et ses chro­ni­queurs lors du brie­fing avant le di­rect, mar­di.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.