« L’in­ten­si­té et la du­rée d’un orage sont im­pos­sibles à pré­voir »

20 Minutes (Lyon) - - ACTUALITÉ - Ni­co­las Raf­fin

Face à des phé­no­mènes aus­si vio­lents que ceux qui frappent la France, la pré­vi­sion mé­téo­ro­lo­gique est es­sen­tielle. Pour­tant, « l’in­ten­si­té d’une cel­lule ora­geuse et sa du­rée sont to­ta­le­ment im­pos­sibles à pré­voir, ex­plique Frédéric Glas­sey, mé­téo­ro­logue à Me­teoNews. On peut juste an­ti­ci­per une ten­dance ora­geuse et de fortes pré­ci­pi­ta­tions, mais pour une zone as­sez éten­due. » Les orages sont « des phé­no­mènes at­mo­sphé­riques com­plexes», confirme Mé­téo France. Leur for­ma­tion fait in­ter­ve­nir de nom­breux pa­ra­mètres : l’état de l’at­mo­sphère, la température et l’hu­mi­di­té des sols, le type de vé­gé­ta­tion et de re­lief, etc. Une masse de don­nées consi­dé­rable à trai­ter. «Il nous fau­drait une puis­sance de cal­cul beau­coup plus im­por­tante pour ob­te­nir une mo­dé­li­sa­tion des orages au ki­lo­mètre près », re­marque Frédéric Na­than, pré­vi­sion­niste à Mé­téo France. Au­jourd’hui, cer­taines so­cié­tés pro­posent un ser­vice d’alerte : les en­tre­prises qui y sont abon­nées sont pré­ve­nues au maxi­mum une heure avant un orage im­mi­nent dans une zone don­née.

La sta­tion Mé­téo France de Toulouse.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.