Quand la bière rem­place les to­mates

« 20 Mi­nutes » fait la lu­mière sur la vie noc­turne du quar­tier du Pla­teau

20 Minutes (Marseille) - - Grand Marseille - Ma­thilde Ceilles

Tout noc­tam­bule mar­seillais qui se res­pecte a, au moins une fois dans sa vie, ar­pen­té le cours Ju­lien et autres rues du Pla­teau. Dans ce coin de Mar­seille ont fleu­ri bars al­ter­na­tifs et autres lieux de fête. Mais les plus an­ciens se sou­viennent : le quar­tier n’a pas tou­jours vé­cu au rythme des bières, loin de là !

Un an­cien mar­ché au gros

Le quar­tier du Pla­teau, et le cours Ju­lien en par­ti­cu­lier, vit de­puis des an­nées la nuit. Mais avant de ve­nir y cher­cher des bières, les Mar­seillais grim­paient sur cette col­line du sixième ar­ron­dis­se­ment pour y dé­go­ter… des lé­gumes et des fruits. De­puis la fin du XIXe siècle, des gros­sistes re­ven­daient des vic­tuailles sur ce cours Ju­lien, sorte de halle noc­turne à ciel ou­vert. Mais à la fin des an­nées 1970, la mu­ni­ci­pa­li­té dé­cide de re­lo­ca­li­ser cette ac­ti­vi­té sur le mar­ché d’in­té­rêt na­tio­nal des Ar­na­vaux. S’en­suit un plan d’amé­na­ge­ment. Les tra­vaux durent une di­zaine d’an­nées. La sta­tion de mé­tro du Cours Ju­lien ouvre en 1984. Dans la même pé­riode, de nom­breux res­tau­rants et bars al­ter­na­tifs ouvrent leurs portes dans les friches ma­raî­chères dé­lais­sées, avec cha­cun son propre concept. Ma­rianne Doul­lay, co­or­di­na­trice gé­né­rale de l’as­so­cia­tion Cours Ju­lien, a vé­cu cette époque : celle d’un quar­tier en pleine mu­ta­tion. « En 1981, c’est l’ar­ri­vée de Mit­ter­rand qui sou­tient la culture et aide à l’émer­gence d’un mou­ve­ment as­so­cia­tif. C’est là que les ca­fés­théâtres de la Plaine vont ou­vrir. Y’a rien, des es­paces vides, et des gens qui ont des pro­jets et qui sont sou­te­nus po­li­ti­que­ment. »

Long­temps, le sec­teur a connu une halle noc­turne à ciel ou­vert avant de de­ve­nir un lieu de fête à Mar­seille.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.