La pis­cine va dé­bor­der

La construc­tion en France d’un nou­veau bas­sin de sto­ckage des dé­chets est à l’étude

20 Minutes (Marseille) - - Planète - Fa­brice Pou­li­quen

EDF vou­lait res­ter dis­cret sur ce dos­sier. Ra­té. Mar­di, Re­por­terre a pu­blié le pre­mier vo­let d’une en­quête sur les ré­flexions en cours entre le ges­tion­naire du parc nu­cléaire fran­çais et l’Autorité de sû­re­té nu­cléaire (ASN) en vue de construire un nou­veau bas­sin de sto­ckage des com­bus­tibles ra­dio­ac­tifs usés en France. Et, se­lon le quo­ti­dien en ligne spé­cia­li­sé dans l’éco­lo­gie, c’est la cen­trale nu­cléaire de Bel­le­ville-sur-Loire (Cher) qui hé­ri­te­rait de ce site hau­te­ment sen­sible. Le parc nu­cléaire fran­çais – 58 ré­ac­teurs ré­par­tis dans 19 cen­trales – pro­duit chaque an­née 1 200 tonnes de com­bus­tible usé. Ce der­nier est une pre­mière fois plon­gé dans les bas­sins de sto­ckage rem­plis d’eau de la cen­trale où il est pro­duit. Puis, deux ou trois ans après, il est ache­mi­né jus­qu’au centre de re­trai­te­ment des dé­chets ra­dio­ac­tifs de La Hague (Manche) où il est à nou­veau plon­gé dans un bas­sin, pour trois à quatre an­nées. Ce n’est qu’en­suite qu’il peut être re­trai­té. Le pro­blème, c’est qu’après avoir ac­cueilli pen­dant qua­rante ans ce com­bus­tible usé, le site nor­mand ar­rive à sa­tu­ra­tion. Ce qui n’a ja­mais été ca­ché, in­siste EDF au­près de

20 Mi­nutes : « Dans son der­nier plan na­tio­nal de ges­tion des dé­chets ra­dio­ac­tifs, l’ASN nous de­mand[ait] de ré­flé­chir à de nou­velles mo­da­li­tés d’en­tre­po­sage pour 2025-2035, ho­ri­zon pour le­quel le site de La Hague ne suf­fi­ra[it] plus for­cé­ment. » De fait, le pro­duc­teur et four­nis­seur d’élec­tri­ci­té a re­mis en juin un dos­sier à l’ASN, mais as­sure n’avoir en­core « ar­rê­té au­cun site pour ac­cueillir cette fu­ture pis­cine ». Plu­sieurs pistes se­raient étu­diées.

« Un dé­bat na­tio­nal »

De son cô­té, Re­por­terre af­firme que les dis­cus­sions sont bien plus avan­cées. A Bel­le­ville-sur-Loire, il s’agi­rait de construire une pis­cine ca­pable d’ac­cueillir entre 6000 et 8000 tonnes de mé­tal lourd ir­ra­dié. Elle re­ce­vrait en prio­ri­té du Mox usé (« mé­langes d’oxydes », un mé­lange d’ura­nium et de plu­to­nium). Yan­nick Rous­se­let, char­gé de cam­pagne nu­cléaire à Green­peace, confirme que le site du Cher ré­pond au « ca­hier des charges éta­bli par l’ASN qui vou­lait une cen­trale géo­gra­phi­que­ment au centre de la France et rac­cor­dée au ré­seau fer­ro­viaire pour évi­ter le tran­sport de la ma­tière ra­dio­ac­tive par ca­mion, ju­gé peu sûr ». Le pro­jet né­ces­si­te­rait alors « un vrai dé­bat pu­blic na­tio­nal », es­time Yves Ma­ri­gnac, di­rec­teur de l’agence sur l’in­for­ma­tion sur le nu­cléaire Wise-Pa­ris, qui soup­çonne EDF d’en­tre­te­nir une opa­ci­té dans ce dos­sier pour re­tar­der le plus pos­sible la consul­ta­tion du pu­blic.

La ca­pa­ci­té du bas­sin de La Hague, dans la Manche, ar­rive à sa­tu­ra­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.