Quatre pê­cheurs ju­gés pour bra­con­nage

Quatre pê­cheurs sous-ma­rins com­pa­raissent ce jeu­di de­vant le tri­bu­nal

20 Minutes (Marseille) - - LA UNE - Mathilde Ceilles

Le parc na­tio­nal des ca­lanques l’af­firme : « il s’agit de la pre­mière af­faire de cette im­por­tance à être ju­gée en France. » Ce mer­cre­di com­pa­raissent de­vant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Mar­seille quatre per­sonnes soup­çon­nées d’avoir bra­con­né des poissons dans une zone des ca­lanques où la faune est pro­té­gée.

« Nous sommes face à un ré­seau de bra­con­nage, avec des per­sonnes pra­ti­quant la chasse sous-ma­rine qui ré­coltent une pêche illi­cite d’es­pèces pro­té­gées, comme le mé­rou, dans une zone du parc na­tio­nal des ca­lanques où ce­la est in­ter­dit, pour en­suite re­mettre leur pro­duc­tion à un pê­cheur pro­fes­sion­nel, Sté­phane Ave­dis­sian, qui, lui, a un titre pro­fes­sion­nel, af­firme Me Ma­thieu Vic­to­ria, avo­cat de FNE Pa­ca. Ce der­nier était alors char­gé de re­vendre ces poissons à des res­tau­ra­teurs ou des pois­son­niers. »

Res­tau­ra­teurs ab­sents

Les clients de ses hommes se­ront tou­te­fois ab­sents du tri­bu­nal cor­rec­tion­nel. Se­lon Mar­sac­tu, le par­quet a en ef­fet dé­ci­dé pour ces res­tau­ra­teurs de mettre en place une com­po­si­tion pé­nale, per­met­tant au pro­cu­reur de pro­po­ser des sanc­tions aux mis en cause.

« Sea She­perd at­tend une dé­ci­sion qu’elle es­père exem­plaire, pour dis­sua­der les pê­cheurs et faire res­pec­ter la ré­gle­men­ta­tion, af­firme Me Ar­naud Lu­cien, avo­cat de l’as­so­cia­tion. Ces règles ont été dif­fi­ciles à mettre en place. Si per­sonne ne pro­tège les mé­rous ou les our­sins, tout le monde va se ser­vir pour les re­vendre, et il n’y en au­ra plus. »

« On es­time qu’en quatre ans, les pré­ve­nus au­raient pê­ché 4 664 kg de poissons, 322 kg de poulpes et 16 840 dou­zaines d’our­sins, es­time Me Sé­bas­tien Ma­bile, avo­cat du parc na­tio­nal des ca­lanques. Nous de­man­dons 50 000 € pour cha­cun des pré­ju­dices : at­teinte à l’image du parc, at­teinte à la mis­sion de pro­tec­tion de l’en­vi­ron­ne­ment du parc et le pré­ju­dice éco­lo­gique. ».Des sommes ju­gées « dé­me­su­rées » par Me Phi­lippe Am­ram, avo­cat de Ro­dolphe Gar­cin, un des pré­ve­nus. « Mon client n’a per­çu que 3 800 € sur quatre ans. C’est donc très cher payé au re­gard du pré­ju­dice et du pro­fit. »

Les pré­ve­nus sont ac­cu­sés d’avoir pê­ché du pois­son illé­ga­le­ment dans le parc na­tio­nal des ca­lanques.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.