Les pro­messes hu­ma­ni­taires n’ont pas toutes été te­nues

20 Minutes (Montpellier) - - Actualité - H. S.

Le 18 mars 2016, l’ac­cord – « his­to­rique » – entre l’Union eu­ro­péenne et

la Tur­quie, pro­met­tait de « chan­ger la donne ». Un an après, 20 Mi­nutes dresse le bi­lan des prin­ci­paux en­ga­ge­ments hu­ma­ni­taires de cet ac­cord contro­ver­sé.

Les ren­vois vers la Tur­quie.

En jan­vier, 20000 per­sonnes étaient tou­jours blo­quées sur les îles grecques. De­puis le 21 mars, 1 478 per­sonnes ont été ren­voyées vers An­ka­ra. Un chiffre bien en de­çà du nombre d’ar­ri­vées, ac­cen­tuant la pres­sion sur les camps. Se­lon l’ONG Am­nes­ty In­ter­na­tio­nal, les taux d’oc­cu­pa­tion des centres d’ac­cueil de Les­bos, Sa­mos et Kos os­cil­lent entre 148 % et 215 %, dé­gra­dant les condi­tions de vie des ré­fu­giés. De plus, l’ac­cueil des 2,8 mil­lions de Sy­riens en Tur­quie pré­oc­cupe les ob­ser­va­teurs. « La pre­mière loi sur l’asile date de 2013 et n’est pas vrai­ment ap­pli­quée. Les Sy­riens tra­vaillent de fa­çon illé­gale et une ma­jo­ri­té d’en­fants ne sont pas sco­la­ri­sées », sou­ligne Sho­sha­na Fine, cher­cheuse à Sciences Po.

La ré­ins­tal­la­tion des ré­fu­giés en Eu­rope.

La France a ac­cueilli 565 Sy­riens de­puis le 4 avril 2016, contre 1 403 pour l’Al­le­magne ou 711 aux Pays-Bas. Au to­tal, 3 730 Sy­riens ont été ré­ins­tal­lés au sein de treize pays membres de l’Union – la Hon­grie, l’Au­triche ou la Po­logne re­fusent tou­jours de par­ti­ci­per au pro­gramme. Ces chiffres res­tent bien loin des 34000 ré­ins­tal­la­tions fixées par l’ac­cord pour les seuls Sy­riens. Les de­mandes d’asiles dé­po­sées en Grèce ont, elles, qua­dru­plé de­puis2015 (51 091 ont été en­re­gis­trées en 2016).

Le blo­cage des nou­velles routes de mi­gra­tion ir­ré­gu­lière.

En oc­tobre, un rap­port de la mis­sion d’in­for­ma­tion sur l’ac­cord UE-Tur­quie au Sé­nat sou­li­gnait « la per­sis­tance des pas­sages (…) aux fron­tières ter­restres tur­co-grecque, tur­co-bul­gare et gré­co-ma­cé­do­nienne » contri­buant à « en­tre­te­nir les flux de dé­parts de­puis la Tur­quie ». Ils ont pour­tant di­mi­nué. En oc­tobre 2015, 10 000 per­sonnes ris­quaient chaque jour leur vie en Mé­di­ter­ra­née, contre 43 au­jourd’hui. Les ar­ri­vées ont re­cu­lé de 98 % sur les îles grecques et le nombre de dé­cès en mer Egée est pas­sé de 1100 vic­times à 70 en jan­vier, d’après l’Or­ga­ni­sa­tion in­ter­na­tio­nale pour les mi­gra­tions (OIM).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.