Lyon se qua­li­fie pour les quarts de la Ligue Eu­ro­pa

Lyon s’est qua­li­fié pour les quarts de la Ligue Eu­ro­pa mal­gré sa dé­faite à Rome (2-1)

20 Minutes (Montpellier) - - Grand Montpellier - De notre en­voyé spé­cial à Rome (Ita­lie), Jé­ré­my Lau­gier

On avait lais­sé l’OL eu­pho­rique avec son 4-2 ob­te­nu à l’al­ler. Ar­chi do­mi­né à Rome, jeu­di, Lyon s’est qua­li­fié pour les quarts de fi­nale de la Ligue Eu­ro­pa en souf­frant comme ja­mais (2-1).

La fu­ria ro­maine au­rait pu tout dé­vas­ter.

Avec da­van­tage de réus­site, l’AS Ro­ma au­rait pu être en po­si­tion de se qua­li­fier en pre­mière mi-temps. Dé­chaî­nés, comme leur re­tard de deux buts le né­ces­si­tait, les joueurs de Lu­cia­no Spal­let­ti ont, d’em­blée, fait preuve d’une in­ten­si­té de fo­lie. L’OL s’était pré­pa­ré à un stade sans vie mais le va­carme, par­fois as­sour­dis­sant, du Sta­dio Olim­pi­co a joué un rôle clé dans cette pres­sion constante. Tout comme le re­tour de Rü­di­ger, sus­pen­du à l’al­ler, im­pres­sion­nant de puis­sance jeu­di dans les duels et au­teur d’une frappe per­cu­tant la trans­ver­sale de Lopes (6e). Avec 38 % de pos­ses­sion, 3 tirs à 13, une main non sif­flée de Lu­cas Tou­sart dans sa sur­face (20e) et une im­pres­sion d’être constam­ment en apnée, le 1-1 à la pause était qua­si mi­ra­cu­leux, grâce à Dia­kha­by en­core dé­ci­sif of­fen­si­ve­ment (1-0, 16e).

An­tho­ny Lopes en mode sau­veur.

« On ne sait pas dé­fendre ni gar­der un ré­sul­tat », avait an­non­cé Maxime Go­na­lons, mer­cre­di. Ça s’est confir­mé à un point in­ima­gi­nable mais Lyon n’a rien su pro­po­ser d’autre. Heu­reu­se­ment, An­tho­ny Lopes était dans un grand soir. Le gar­dien por­tu­gais a mul­ti­plié les pa­rades face à Mo­ha­med Sa­lah (6e, 12e), Rad­ja Naing­go­lan (46e) et lors d’un double ex­ploit contre Ke­vin Stroot­man (33e) qui avait éga­li­sé quinze mi­nutes plus tôt.

Au bout de la souf­france.

C’est de­ve­nu to­ta­le­ment ir­res­pi­rable pour l’OL après le but contre son camp de Tou­sart (2-1, 60e). Comme les par­te­naires d’un La­ca­zette éteint n’ont ja­mais re­trou­vé un sem­blant de vi­sage sé­dui­sant de leur deuxième mi-temps à l’al­ler, ils ont dû souf­frir jus­qu’au bout. D’au­tant que Val­bue­na (54e) et sur­tout Cor­net (66e et 85e) ont man­qué le coche en contres. Leur plus grand mé­rite a été de ne pas rompre.

Comme à l’al­ler, Mouc­tar Dia­kha­by a ins­crit un but contre la Ro­ma, jeu­di.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.