« Je te de­mande par­don, j’ai fait une conne­rie avec un gen­darme »

20 Minutes (Montpellier) - - Actualité -

Le père de Ziyed Ben Bel­ga­cem a af­fir­mé, di­manche, sur Eu­rope 1, que son

fils « n’a ja­mais été un ter­ro­riste. Ja­mais il a fait la prière et il boit. Et sous l’ef­fet de l’al­cool et du cannabis, voi­là où on ar­rive. » Le pa­triarche, ain­si que son frère, se sont pré­sen­tés d’eux-mêmes au com­mis­sa­riat sa­me­di, après avoir été ap­pe­lés par l’agres­seur qui ve­nait de ti­rer sur des po­li­ciers lors d’un contrôle rou­tier au nord de Pa­ris. « Il était éner­vé à l’ex­trême, même sa mère n’ar­ri­vait pas à le com­prendre. Il me dit : “Voi­là pa­pa, je te de­mande par­don, j’ai fait une conne­rie avec un gen­darme.“Je lui ai dit : “Non, moi je ne donne pas mon par­don parce que tu as tou­ché à un gen­darme” » a-t-il re­la­té. Il tente alors de sa­voir où est son fils, pour ve­nir le voir, mais Ziyed Ben Bel­ga­cem ré­pond qu’il « est sur l’au­to­route » avant de mettre fin à la conver­sa­tion et de fon­cer vers la ban­lieue sud, où il vo­le­ra une voi­ture avant d’al­ler à Or­ly. « Lorsque j’ar­rive au com­mis­sa­riat, c’est là où j’ai trou­vé que la po­lice avait fait son tra­vail. Ils ne m’ont pas dit di­rec­te­ment qu’il était dé­cé­dé. C’est un choc, mais qu’est-ce que vous vou­lez ? C’est la fré­quen­ta­tion et la drogue… En fin de compte, c’est moi qui paie », a-t-il conclu.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.