Les huit fan­tas­tiques

Les ar­na­queuses de «Ocean’s 8» sont bien plus brillantes que leurs ho­mo­logues mas­cu­lins

20 Minutes (Montpellier) - - CINÉMA - Ca­ro­line Vié

Les hommes, au ran­cart ! Les femmes prennent la re­lève dans Ocean’s 8 de Ga­ry Ross. San­dra Bul­lock alias Deb­bie Ocean, la soeur de Dan­ny, prend la place de ce der­nier ac­com­pa­gnée par Cate Blan­chett, He­le­na Bon­ham Car­ter et Ri­han­na, entre autres. Ces ar­na­queuses ont dé­ci­dé de s’ap­pro­prier un col­lier en dia­mants por­té par une ac­trice cam­pée par Anne Ha­tha­way, pen­dant une soi­rée de ga­la. Sans être onze, douze ou treize comme les mes­sieurs, elles s’en tirent mieux à huit.

> Elles ont de la classe, beau­coup de classe.

Le charme de ces drôles de dames ne vient pas seule­ment de leurs plas­tiques, mais aus­si de leurs vives in­tel­li­gences. Elles ré­agissent au quart de tour au moindre grain de sable dans la mé­ca­nique de leur ma­chi­na­tion dia­bo­lique.

> Elles sont gros­sières, mais ja­mais vul­gaires.

En­tendre He­le­na Bon­ham Car­ter par­ler sua­ve­ment des « ni­chons » d’Anne Ha­tha­way, en fran­çais, à un joaillier ré­cal­ci­trant offre un vrai mo­ment de bon­heur. Les hé­roïnes ont leur franc-par­ler, mais ne sombrent ja­mais dans la vul­ga­ri­té.

> Elles ont des idées, et des bonnes.

Les « Ocean’s 8 » étonnent jus­qu’à la fin de ce thril­ler au fé­mi­nin. Le spec­ta­teur n’est pas au bout de ses sur­prises ha­bi­le­ment dé­voi­lées par le réa­li­sa­teur du pre­mier « Hun­ger Games ».

> Elles sont unies, en­vers et contre tout.

Comme les huit doigts de la main! Une franche ca­ma­ra­de­rie est au me­nu d’aven­tures où les crê­pages de chi­gnons n’ont pas droit de ci­té. Les femmes sont ici so­li­daires. San­dra Bul­lock sait mo­ti­ver ses troupes avec au­tant de fer­me­té que de cha­risme. Girl po­wer !

> Elles sont fé­mi­nistes, juste ce qu’il faut.

Ces reines du casse ne se laissent pas mar­cher sur les pieds. Elles ne croquent pas que les dia­mants, mais aus­si la ven­geance, un plat qui se dé­guste froid. Si elles n’ont rien contre les hommes, elles se­ront tou­jours prêtes à faire pas­ser l’en­vie de tra­hi­son aux mâles qui paient comp­tant leur du­pli­ci­té.

Deb­bie Ocean, jouée par San­dra Bul­lock (à g.), mène l’équi­pée de huit femmes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.